voyages et aquarelle - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 09:15

Nous avons évoqué (preuves à l’appui) dans l’article précédent l’hypothèse d’une possibilité de « créativité augmentée » provoquée par les états euphorisants liés à une pratique sportive engagée, exigeante et intensive, à travers la première longueur d’escalade de la Tête de braque par sa voie nord-est dans le massif du Caroux.

Qu’on veuille bien me pardonner avant tout de ne parler qu’à la première personne autant dans cette série d’articles que dans les vidéos correspondantes, même si j’essaie de partager ici mon expérience, elle est exclusivement personnelle, mon ressenti et sa traduction dans le domaine pictural ne pouvant être vécus que par moi-même au moment où elle se déroule.

J’espère par contre de tout cœur que les enseignements qui pourront en être retirés vont ultérieurement profiter au plus grand nombre, car il ne s’agit pas seulement d’explorer des moyens différents d’élargir son potentiel créatif, mais aussi de déterminer quelles conditions sont les plus favorables pour donner à l’individu une dimension autotélique véritable qui soit capable d’accroître l’épanouissement personnel et le sentiment de réalisation de soi au-delà des méthodes qui nous sont actuellement proposées (et qui restent « naturelles » bien sûr) pour arriver à cet objectif.

Dans le domaine qui nous concerne ici, il n’y a que la technique carnettiste de l’aquarelle, qui, par sa légèreté, sa compacité, sa rapidité d’exécution, peut s’adapter aux conditions de mes expériences sur le terrain, et le "chêne vert" réalisé en évoquant la première longueur d’escalade est déjà une réponse à la question précédemment posée :

- Les états modifiés de conscience induits par une activité sportive intense en conditions de grande concentration peuvent-ils avoir une influence pendant et après cette activité sur l’expression créative exprimée par l’aquarelle (ou d'autres expressions créatives) ?

Je continue à présent cette expérience créative picturale en faisant référence à la deuxième longueur d’escalade pour en tester à nouveau les effets du potentiel énergétique hors de l’ascension proprement dite en essayant de les exploiter « a posteriori » (je la tenterai ultérieurement dans l’escalade même, afin d’en comparer le mental induit, les émotions provoquées et le résultat, à celles réalisées « a posteriori », mais nous n’en sommes pas encore là).

Si vous voulez avoir une meilleure idée de l'ambiance de cette vidéo je vous conseille de la visionner en cliquant ci-dessus sur "dailymotion" et en passant en HD.  Dans cette vidéo consacrée à la 2e longueur d’escalade de la Tête de braque, j’analyse avec plus d’attention ma pensée, et les sensations que j’éprouve pour me remettre dans les conditions psychologiques, mentales et physiques de l’instant lors de la réalisation de ma 2e expérience picturale (voir la première avec la vidéo précédente)...

 

A) Contexte :

 

Les conditions d’escalade de cette deuxième longueur étant assez proches de la première (à peine le double de hauteur par rapport au sol, verticalité et enchaînements identiques, mais ampleur de l’ascension et ambiance aérienne modifiée par la végétation faisant parfois obstacle en plein milieu de la voie), je vais à nouveau tenter de me projeter dans leur environnement immédiat pour me laisser « imprégner » par leur source d’inspiration correspondante, en essayant d'en conserver la « force énergétique » pour la phase picturale.

Dans mon expérience présente c'est sur l'environnement (rocher et lichens) autour de l'arbre barrant le dièdre en fin de cette partie de l'ascension que se focalisera la projection mentale de ma démarche "action - création".

"Le franchissement du surplomb" Alain MARC, Aquarelle 18 x 24 cm

"Le franchissement du surplomb" Alain MARC, Aquarelle 18 x 24 cm

J’ai réalisé cette aquarelle il y a plus de 40 ans en m’inspirant des passages clés d’escalade dans le massif du Caroux où je m’entraînais régulièrement. 

... Et j’avais aussi déjà le sentiment que la concentration extrême, l’effort physique, l’implication mentale, les sensations uniques liées à l’évolution dans une dimension de l’espace indissociable du vide et de la verticalité pouvaient déboucher non seulement sur la réalisation d’un motif pictural intéressant, mais surtout sur la perspective d’une impulsion de créativité augmentée, véritable fenêtre ouverte sur d’autres sommets accessibles ceux-là par autre chose que la simple escalade, mais dont celle-ci pourrait détenir des clés !

Lichens des rochers du massif du Caroux.

Lichens des rochers du massif du Caroux.

B) "Action — création" :

        1) - Partie escalade :

        Il ne s’agit pas pour moi de rechercher un quelconque état de pleine conscience ou de disponibilité mentale positive comme je le fais à chaque fois que je peins (ou m’y prépare), ni assimilable aux bienfaits de la méditation pour la créativité, mais bien de dépasser ces états dans l'action de grimper afin de retrouver dans l’acte pictural ce que j’ai parfois pu ressentir en conditions d’engagement sportif extrême dont l’intensité ne peut se comparer à rien d’autre.

Il n’y a même pas de mots à mon sens pour le décrire !

        Les sentiments d’accomplissement et d’épanouissement personnel qu’on peut en retirer sont largement supérieurs à tout ce que les actes du geste pictural ou plastique ont pu me transmettre comme émotions, y compris lors de mes plus intenses moments d’inspiration.

        Je vais donc essayer de me « fondre » au mieux dans ce contexte sans ménager mes efforts pour tenter de provoquer cet « état » sans savoir réellement si j’y parviendrai.

       2) - Partie aquarelle :

        Comme pour la première longueur, je pense avoir bénéficié de l’effet euphorisant de la partie « escalade » conservé plus d’une heure après les rappels de descente de la voie, mais en ayant perdu une grande partie des sensations et des perceptions sensorielles ressenties pendant l’escalade.

        L’aquarelle réalisée bien plus tard, inspirée par les lichens poussant sur les arbustes et la roche de l’arête nord-est a été techniquement plus laborieuse à finaliser que la précédente (celle du chêne vert), mais j’ai ressenti en la réalisant la même impression de vide intérieur et « d’aspiration vertigineuse » ressentie lors du franchissement de l’arbre qui obstrue la voie à la fin de la deuxième longueur d’escalade :

- est-ce là un effet se rapprochant de l’expérience de « flow » particulière à l’accomplissement sportif, un de ses sous-produits créatifs, ou l’intuition d’avoir quelques instants été subtilement « lié » au cosmos à ce moment-là ?

« Le cosmos des lichens » Alain MARC, Aquarelle 18 x 28 cm

« Le cosmos des lichens » Alain MARC, Aquarelle 18 x 28 cm

Ce que je peux en déduire en repensant à l’aquarelle fruit de ma deuxième expérience, c’est qu’elle exprime plus à mes yeux une synthèse entre la roche, les lichens et l’espace environnant, que l’un de ces éléments individualisés. Si l’aquarelle précédente du chêne vert me donnait l’impression de n’exprimer que son « essence », je ressens cette fois tous les éléments traités ici comme dématérialisés, infime partie d’un immense « tout », mais dans laquelle ce « tout » serait contenu...

C)    Conclusion :

    Je n’en suis qu’aux débuts dans ma série d’expériences liant actions physiques, psychiques, mentales, en conditions fortement « impliquantes » en milieu naturel (non humanisé, cela me paraît important), et la créativité dans sa dimension picturale la plus élémentaire, mais je suis de plus en plus persuadé de toucher du doigt un vecteur de l’épanouissement personnel débouchant sur une nouvelle dimension des approches du bonheur. À approfondir donc !

Je crois qu’en matière de psychologie positive, les questions soulevées par les constats que je fais (même s’ils ne sont vérifiables que par moi-même pour l’instant) sont importantes pour de nombreuses applications possibles dans les domaines de l’art, de la formation, de l’éducation, de la psychologie clinique, et bien sûr du sport d’où elles sont issues.

Elles pourraient ouvrir de nouveaux axes d’étude sur la conception même du sentiment d’accomplissement personnel et des façons d’y parvenir au sein de nos sociétés occidentales contemporaines (qui vont souvent chercher dans des pratiques à la fois artificielles et irrationnelles des moyens de dépassement de soi aléatoires et bien moins performants).

Dans le prochain article (et la prochaine vidéo), je vais tenter l’expérience non plus a posteriori par rapport à l’implication sportive, mais directement pendant l’ascension même de l’arête nord-est de la Tête de Braque, après enchaînement direct des 3e et 4e longueurs que je gravirai dans la foulée, en donnant plus d'importance au facteur humain représenté dans ce contexte par mes compagnons de cordée.

Je rappelle, que considérant ici l’expérience sportive et picturale dans leur totalité comme démarche créative à part entière, je compte sur l’ambiance plus aérienne, l’équilibre plus précaire à cause de la tramontane assez forte ce jour-là, la progression verticale sur des masses rocheuses cette fois dénuées de végétation, l’escalade plus soutenue, la concentration et l’effort plus constants, pour favoriser des conditions optimales d’expression picturale au relais suivant...

Article et vidéo suivants : Aquarelle et expérience de flow à la Tête de braque (3e et 4e longueurs)

Article et vidéo précédents : Aquarelle, chêne vert et Tête de braque (1re longueur)

Partager cet article

Repost0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 11:44

En quête d'une nouvelle destination romantique pour célébrer un anniversaire de mariage ?
La Nouvelle-Calédonie possède toutes les qualités requises pour combler les besoins des amoureux qui souhaitent renouveler leurs vœux de bonheur.
Terre privilégiée par « Mère Nature », elle regorge de nombreux sites touristiques naturels incluant une flore et une faune d'exception.
Plongées en plein cœur du Pacifique sud, ces îles affichent une véritable palette de couleurs qui mêle un vert émeraude d'une forêt tropicale à une eau turquoise.

Quant à son peuple, les Néo Calédoniens possèdent un sens d'accueil irréprochable et authentique hérité d'un mélange de culture à la fois ancestrale et moderne.
Les touristes qui ont opté pour un séjour en Nouvelle-Calédonie pourront profiter de l'un des plus grands lagons du monde.
Bénéficiant d'une barrière de corail d'environ 1.600 kilomètres, l'archipel calédonien regroupe trois îles spécifiques, dont la Grande Terre, les îles Loyauté, et enfin l'île des Pins.
La Grande Terre est l'île principale abritant Nouméa, la capitale de la Nouvelle-Calédonie.
En ce qui concerne ses paysages, la côte semble dominée par un environnement humide parce que cette partie est exposée aux vents dominants et à la marée.
Ici, une immense forêt tropicale formée de palmiers et de cocotiers fascine les yeux des visiteurs.
Alors que du côté ouest, les longues plaines herbeuses forment un cadre propice à un dépaysement total. Le tout agrémenté par une série de collines et de plateaux.

Manifestement, la Nouvelle-Calédonie possède tant de particularités qui méritent d'être découvertes en duo, en famille ou entre amis.

Une invitation au voyage à ne pas manquer, avec ces paysages de rêve qui nous plongent dans les délices d'un éternel été : du bleu, toujours du bleu, ultramarine et turquoise à la fois !

Une invitation au voyage à ne pas manquer, avec ces paysages de rêve qui nous plongent dans les délices d'un éternel été : du bleu, toujours du bleu, ultramarine et turquoise à la fois !

Partager cet article

Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 15:37
J'adore pour ma part le square Jean XXIII où les après-midis sont délicieuses à l'ombre de Notre Dame les soirs de printemps, quand les cerisiers du Japon à l’écorce cuivrée débordent de fleurs blanches et roses auprès de quelques pommiers à fleurs qui rendent l'endroit encore plus doux et romantique...

J'adore pour ma part le square Jean XXIII où les après-midis sont délicieuses à l'ombre de Notre Dame les soirs de printemps, quand les cerisiers du Japon à l’écorce cuivrée débordent de fleurs blanches et roses auprès de quelques pommiers à fleurs qui rendent l'endroit encore plus doux et romantique...

La ville de Paris est connue pour ses nombreux et très élégants parcs publics, mais la ville dispose d'un grand nombre de parcs et jardins qui sont tous différents. Alors que certains remontent au 17ème siècle, de nombreux parcs modernes ont été créés dans ces deux dernières décennies. Même si Paris a une structure urbaine dense, la ville compte plus de 400 parcs. Voici quelques-uns des parcs et jardins que vous pouvez  visiter. De plus en plus de touristes viennent visiter ceux-ci, et font en sorte de réserver leur logement de vacance parisien proche de l’un d’eux.

Le jardin des Tuileries est le plus ancien et le plus somptueux jardin de Paris. Ses racines s’étendent du 16ème siècle, quand Marie de Médicis a commandé qu’un palais soit construit derrière le Louvre. Henri IV et Louis ont poursuivi la construction et le palais qui abritait les derniers rois de France, a été brûlé en 1871. Les jardins royaux, quant à eux, ont été conservés. Aujourd'hui, les jardins sont le lieu de départ d’une balade magnifique allant du Louvre jusqu’aux Champs-Elysées, formant ce que l'on appelle la « ligne triomphante ». Les jardins comportent également de magnifiques sculptures de Rodin et de Maillol.

Le Jardin d'Acclimatation est un véritable enchantement pour les plus jeunes. C’était le très premier parc d'attractions de Paris, ouvert par Napoléon III en 1860 près du Bois de Boulogne. Le parc était à l'origine destiné à reproduire un jardin de style anglais, mais aujourd’hui il offre de multiples attractions : les enfants peuvent monter sur un train miniature, essayer des manèges, voir des spectacles de marionnettes, visiter une volière et un zoo, aller faire un tour de poney, et jouer sur de nombreux et amusants terrains de jeux, conçu pour les enfants de différents âges. Et en tant que parc, vous aurez également beaucoup de verdure et de zones ou vous détendre et vous prélasser.

Affectueusement surnommé « le poumon de Paris », le Bois de Vincennes  est un immense parc romantique de style anglais situé dans le sud-est de la ville, célèbre pour ses lacs, sentiers, belvédères et aires de pique-nique vallonné. Le parc est presque trois fois plus grand que Central Park à New York. Il y a aussi un zoo, une ferme, un parc d’expositions permanentes, et un parc botanique où des concerts de jazz en plein air sont organisés en été. Si vous voulez obtenir une bouffée d'air bucolique mais voulez rester à proximité de Paris, c’est l'endroit idéal pour vous.

Situe dans le 19ème arrondissement de Paris, le parc des Buttes-Chaumont et très peu visité par les touristes mais réellement prisé par les habitants. Même si certains aspects sont artificiels, ces falaises, ponts, lac, et cascades reflètent parfaitement le mouvement romantique du 19ème siècle. Vous ne trouverez ici rien d’aussi formalisé et symétrique des lieux tel que le jardin des Tuileries. Le parc des Buttes-Chaumont est un endroit idéal pour lire, pique-niquer ou faire la sieste et il ne fut pas manquer le petit temple au centre du parc qui est un dôme entouré de colonnes blanches à partir duquel on a une vue imprenable sur Montmartre.

Durant votre séjour dans la capitale, à vous de choisir le parc qui vous correspond, car Paris propose de superbes parcs et jardins publics, grands ou petit à travers la ville. Beaucoup sont ornés d'œuvres d'art, certains ont des aires de jeux pour enfants, et quelques-uns ont même des cafés et des restaurants !

Partager cet article

Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 17:55
Pochade très ancienne réalisée lors d'un premier voyage au Portugal, il y a plus de vingt ans : nous ne verrons plus ce type de barques rentrer de pêche, remorquées par des norias de boeufs...

Pochade très ancienne réalisée lors d'un premier voyage au Portugal, il y a plus de vingt ans : nous ne verrons plus ce type de barques rentrer de pêche, remorquées par des norias de boeufs...

C'est notre dernière journée de stage carnet de voyage en Algarve que nous partageons aujourd'hui avec vous dans cette vidéo (voir la précédente ici). Avec un peu de retard certes, mais vous allez la vivre comme si vous y étiez !

Ce fut un sacré challenge de vous faire vivre presque au jour le jour par mes petits reportages vidéo (ce fut effectivement le cas pendant plus de la moitié du stage), cette belle aventure collective. Peut-être même une "première" dans le genre...

Avec les magnifiques souvenirs qui nous restent, les beaux carnets ramenés, c'est bien plus qu'un simple carnet de voyage que nous avons voulu vous faire partager : c'est bien sûr une histoire humaine entre la parenthèse d'un temps et d'un espace donnés, des moments de vraie découverte, d'émotions simples et vraies.

Mais c'est surtout une conception de l'aquarelle synonyme de liberté qui s'est affirmée, d'autant plus belle parce que modeste et sans prétention, elle s'affranchit des approches sophistiquées et des artifices prétentieux qui pourraient en dénaturer l'authenticité.

Il n'est plus question ici de talent mais de vérité, de ce mystère qui laisse éclore dans toutes les pages ce que la vie même leur a apporté : le bleu du ciel, de la mer, de l'encadrement d'une porte, d'une fenêtre, d'un azoulejo, le fracas des vagues, le chant des oiseaux, le rire de paysans partageant un verre avec nous, la fierté des pêcheurs réparant leur filet, le chant d'un fado venu de je ne sais où, pour nous faire chavirer dans la rue de ce petit village donnant sur les quais...

Que cette dernière vidéo du stage carnet de voyage aquarelle au Portugal soit dédiée à toutes celles et ceux qui m'accompagnaient.

Partager cet article

Repost0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 13:58
Croquis et aquarelles à la Punta da Piedade (stage carnet de voyage au Portugal).

Notre stage carnet de voyage aquarelle continue aujourd'hui sa route dans un lieu exceptionnel de beauté, à la Punta da Piedade près de Lagos...

Si cela n'était évident pour certains, je répète que l'aspect des aquarelles de voyage que j'enseigne dans mes stages reste extrêmement simple dans son expression, rapide, et n'a d'autre but que d'illustrer avec originalité nos pages de carnets, ce qui n'empêche nullement ces pages d'êtres vivantes et belles.

Ce sont des aquarelles justement destinées à cet objectif de capter la vie sans la moindre prétention artistique impliquant une notion d'élitisme ou de supériorité créative, et qui sont facilement réalisables sur le motif avec un matériel simple et très limité (qui tient dans la poche carnet compris : elles ne dépassent donc jamais le format A4).

Elles n'ont d'autre but que d'ancrer un moment de vie simultanément dans notre mémoire et sur le papier au même titre que les écrits qui les accompagneront, et le côté ludique de leur approche reste l'un des éléments essentiels qui en justifient la réalisation.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 10:24
La page démo de cette première heure de croquis (réalisée à toute vitesse sur les quais du port de pêche de Lagos afin que chacun ait assez de temps pour réaliser une page ou double page avant de repartir).

La page démo de cette première heure de croquis (réalisée à toute vitesse sur les quais du port de pêche de Lagos afin que chacun ait assez de temps pour réaliser une page ou double page avant de repartir).

Déjà rentré, mais comme je n’ai pu mettre en ligne sur place nos derniers jours en Algarve (toujours des problèmes de connexion Web avec le haut débit nécessité par l’envoi des vidéos HD),  je continue la publication de mes petits reportages réalisés « sur le vif » pendant le stage carnet de voyage au sud du Portugal sur la route du bleu…

De villes en villages, de collines fleuries en calanques sauvages nous sommes arrivés à Lagos, incontournable cité historique et portuaire au charme certain, qui a marquée l’histoire maritime portugaise : d’ici, sont parties au XVe et XIe siècles les premières grandes expéditions maritimes, et son port de pêche est l’un des plus intéressants de cette région d’Algarve.

C'est sur les quais du port à l'heure de l'arrivée des barques et chalutiers rentrant de pêche et dans le centre historique que nous réalisons ce matin nos pages de croquis et d'aquarelles...

Extrait des pages de croquis.

Extrait des pages de croquis.

Partager cet article

Repost0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 18:53
La maîtrise de l'aquarelle de synthèse vous permettra de vous attaquer en un temps record à n'importe quel sujet quelle que soit son apparente difficulté !

La maîtrise de l'aquarelle de synthèse vous permettra de vous attaquer en un temps record à n'importe quel sujet quelle que soit son apparente difficulté !

Ce n’est pas parce que nous étions hier sur quelques-unes des plus belles plages d’Europe, qui nous allons nous laisser aller à un farniente indolent, même si tout ici nous incite à lâcher prise et à nous allonger au soleil pour ne plus entendre que le bruit de la mer.

Non, parce qu’un nombre incroyable de choses passionnantes nous attendent, que nous carnets sont avides de découvertes, et que nos pinceaux, aguerris aux techniques de synthèse les plus efficaces sont impatients de traduire tout ce que nous verrons !

Alors rien ne leur résistera et si vous étiez ici en stage avec nous, vous verriez qu’il suffit d’à peine plus de quelques minutes seulement pour réaliser des motifs expressifs, lumineux et enlevés comme les jolis villages colorés du Portugal, là où d’autres y passeraient des heures en se « cassant la tête » !

Suite des reportages quotidiens (presque en "live" !) de notre stage carnet de voyage au Portugal.

Partager cet article

Repost0
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 20:45
Le genre d'aquarelle que j'enseigne dans mes stages est un type d'aquarelle simple et expressif où l'essentiel ne trahit jamais la réalité, et où la réalité n'est jamais "déconnectée" de sa représentation carnettiste...

Le genre d'aquarelle que j'enseigne dans mes stages est un type d'aquarelle simple et expressif où l'essentiel ne trahit jamais la réalité, et où la réalité n'est jamais "déconnectée" de sa représentation carnettiste...

Oui je sais, ceux qui vivent près de sites aussi beaux que les calanques de Cassis, les cales de Sardaigne, de Crête ou d'Italie, ceux qui les fréquentent en bateau, vous diront que les plus belles ce sont les leurs...

Mais ici, sur les rivages d'Algarve, on ne vous dira pas que ce sont les plus belles d'Europe mais du monde tout simplement !

Alors nous on les dessine, on les emporte en aquarelles dans les pages de nos carnets de voyages, et nos pages de cette façon-là on a au moins le sentiment secret qu'elles peuvent être parmi les plus belles du monde.

Et si ce n'était pas le cas, on garde dans la mémoire des images de rêve et des bruits de vagues se brisant sur ces plages souvent désertes de sable doré qui font de notre stage aquarelle et carnet de voyage un stage assurément différent...

Dans mes stages carnets de voyages et aquarelle, c'est une expérience de près de quatre décennies de formations, de stages, de voyages et d'aquarelle que je partage : les lieux où nous nous rendons sont toujours exceptionnels, et le travail que nous y faisons va plus loin que les simples apparences pourraient le laisser supposer...

Partager cet article

Repost0
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 20:09
La petite crique de Cacela Velha sur la côte sauvage du Ria Formosa

La petite crique de Cacela Velha sur la côte sauvage du Ria Formosa

Poursuivons notre carnet de voyage sur la route du bleu : nous en étions au début de cette aquarelle commencée dans la petite crique dominée par le village de Cacelha Velha.

Nous la terminons à présent, avant une halte en bordure d’un champ aux vieux caroubiers magnifiques.

Arbre méditerranéen par excellence dont les fruits à la chair farineuse et sucrée sont d’une immense richesse nutritive (nous avons d’ailleurs mangé le soir même un excellent pain fabriqué « maison » dans notre petit hôtel rural), le caroubier peut vivre jusqu’à  500 ans, et nous nous régalons à dessiner son tronc et ses branches tourmentées…

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 22:22
La petite aquarelle démo en synthèse de la lagune de Cacela Velha, à contre-jour : malgré la rapidité d'exécution de cette aquarelle, le miroitement du soleil sur la mer avait déjà changé quand chacun se mit en route sur son propre motif !

La petite aquarelle démo en synthèse de la lagune de Cacela Velha, à contre-jour : malgré la rapidité d'exécution de cette aquarelle, le miroitement du soleil sur la mer avait déjà changé quand chacun se mit en route sur son propre motif !

Nous quittons aujourd'hui le joli village de Mértola en Alentejo, pour foncer plein sud sur les côtes d'Algarve.

Nous les découvrons inondées de soleil, en même temps qu'un adorable village resté authentique avec ses maisons jaunes et bleues, et son église dominant la lagune, magnifique endroit aux bancs de sable jaunes et saumon clair peuplés d'oiseaux sauvages, séparant le lagon bleu de l'océan, qui nous transportent dans un rêve de latitudes bien plus lointaines...

Partager cet article

Repost0