evenements - expos - biennales et salons - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:11

Pas bête d’avoir pensé à des pétroglyphes, cette gravure puise ses sources dans des temps immémoriaux et confus avant même que se dessine l’aube de nos civilisations, elle m’a été inspirée par les traces sédimentaires laissées sur la paroi de l’Aven Noir (souvenez-vous) par les crues successives de la rivière primitive qui l’a creusé, et que les diverses actions du temps ont transformées en merveilleux graphismes dans la nuit du paléokarst  …

Présences pariétalesElle est aussi symbole «de chemins, de sentiers, de venelles qui se croisent, s'entrelacent, s'enchevêtrent comme toiles d'araignées, se recoupent, se poursuivant, se séparant pour finalement continuer et aller on ne sait où, peut-être à la rencontre de ces êtres fantastiques, animaux, oiseaux, êtres humains» (comme me dit Lydie) que nous n’avons pas connus, dont nous n’avons même pas conscience ...
En tout cas cette gravure fait partie d’un ensemble de peintures que pourront très bientôt découvrir les Millavois, et dont vous avez ici la primeur .
Je vais les mettre en parallèle avec des extraits du carnet d’exploration (non encore édité car en cours de finition) que j’ai en partie réalisé au fond de ce gouffre de l’Aven Noir en compagnie de mon camarade spéléologue Roland Pélissier .
Si vous êtes ou passez par Millau c’est donc avec plaisir qu'avec Monsieur le Maire et son adjointe déléguée à la culture je vous invite au vernissage de cette exposition :
Invitation exposition Millau 1Mais avant, son titre : elle aurait donc pu s’appeler «Futur antérieur» car il ne s’agit que de la première phase d’un projet plus ambitieux (une action future, avant une autre action future) ou même «Futur d’un passé simple» tant la conjugaison de mes descentes au fond de cette extraordinaire cavité m’amena à revenir sur ma démarche picturale, mais je lui donnais finalement le nom de «Démarches créatives autour d’un carnet d’exploration» car cela résume mieux mon propos et celui qui m’amène à vous en faire part .
Vous savez que je relate depuis plusieurs années (7 ans déjà !) dans un «carnet d’exploration» la reconnaissance des nouveaux réseaux «Macary - Pélissier» de l’Aven Noir, cet important gouffre du causse du même nom visité pour la première fois par Louis Balsan dont les plus récentes extensions sont le fruit des découvertes du spéléologue Roland PÉLISSIER ?
J’ai donc régulièrement accompagné R. Pélissier et ses camarades (un carnet de ce type ne se fait pas en quelques jours) en notant lors de chaque descente les avancées et travaux effectués sur le terrain par mes compagnons, prenant croquis et aquarelles de la cavité autant que temps forts des explorations, complétant mon carnet de terrain par de nombreuses photos et vidéos réalisées in situ.
S’en est suivi une réflexion débouchant sur des peintures sur toile et gravures monotypes inspirées par les profondeurs du karst et la vie préhistorique des régions caussenardes, qui viennent s’ajouter à un travail antérieur évoquant déjà cette thématique (souvenez vous de la petite jument magdalénienne, des chevaux oranges dans la prairie bleue, et d’autres «visions artistiques» plus anciennes …)  .
L’exposition «Démarche créative autour d’un carnet d’exploration» n'est donc pas la présentation du carnet de l'Aven Noir en tant que tel mais de quelques-uns des principaux extraits de ce carnet associés à un choix de peintures et de gravures qui ont rapport à la géologie, à la préhistoire, et par-là même à l'évocation des régions karstiques autant qu'à la "mémoire" dont elles sont le réceptacle .
Les sentinelles 2Cette toile (acrylique, pigments et sable de dolomie sur toile 20 F) fait partie de l’exposition et se nomme « Sentinelles » .
- Y avait-il des sentinelles autour de l’Aven Noir au cours de son histoire récente ? … Certainement y en avait-il au moment des «caps barrés», (ces enceintes protohistoriques érigées sur les promontoires des causses environnants dès le fin du néolithique), sans aucun doute au temps des Camisards lorsque les protestants des Cévennes et d'une partie de la plaine du Bas-Languedoc entrèrent en lutte armée contre le pouvoir royal de 1702 à 1705, et qu’ils y descendaient avec une hardiesse inimaginable pour y fabriquer secrètement du salpêtre destiné à de la poudre à canon !
L'exposition reprend aussi des travaux dont certains sont bien plus anciens que le début du carnet, mais celui-ci permet de les revoir avec une approche et une signification particulières.
En faisant allusion au gouffre, à la découverte de ses dernières extensions (et indirectement aux richesses cachées du causse et de la vallée auxquels il est associé) à travers les réalisations graphiques et picturales qui sont présentées dans l'exposition (aussi bien formelles - figuratives, qu'informelles), c'est un autre aspect du monde souterrain et de ses influences culturelles anciennes que j’ai ainsi voulu aborder, nous découvrirons dans le prochain article d’autres travaux exposés et leur raison d'être …
SalpêtriersVestiges d’un four à salpêtre dans la Fosse au Ours de l'Aven Noir et croquis explicatifs (page 184 du carnet) : la peinture «Les sentinelles» est à mettre en relation avec cette page (entre autres) et ma correspondance à ce sujet avec le spéléologue auteur et historien spécialiste des Grands Causses Daniel ANDRÉ que j'ai aussi eu le plaisir de côtoyer dans ce gouffre …

Cette exposition constitue un ensemble qui pourra dès l'an prochain être disponible pour d'autres lieux . Les personnes ou organismes qui seraient intéressés pour la mettre à disposition de leur public peuvent dès à présent prendre contact avec moi en cliquant ici .

Partager cet article

Repost0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 18:04

Présences pariétales

Regardez bien cette gravure : elle a rapport avec ce que je vous prépare pour très bientôt !

Si vous êtes du côté de Millau au début de ce mois de septembre, regardez mieux encore ... Si vous êtes ailleurs, si mon travail vous intéresse, cela pourrait aussi vous intéresser !

Alors à très bientôt pour la suite ?

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 07:50

Un grand merci pour vos nombreux e-mails et appels téléphoniques, mais la place disponible a été prise dans le quart d’heure qui suivait mon annonce dans ce blog !
Je tenais donc à remercier toutes celles et tous ceux qui ce sont manifestés (es) pour prendre cette place (je devrais dire « ces » places car un second désistement a eu lieu concernant la semaine du 29 juillet au 4 août mais place remplacée immédiatement aussi) .

Je voulais vous dire : si un beau stage vous tente toujours ici en Jura Oriental tout espoir n’est pas perdu car une fois mes sessions terminées dans cette belle région c'est mon ami Bastian KECKEIS, aquarelliste talentueux, bon pédagogue et accompagnateur en moyenne montagne qui organise à partir de la jolie maison de Christiane COLIN (où je suis encore pour quelques jours) un très beau stage intitulé « Carnet d’aquarelles en Saugeais » du 6 au 10 août .

Ce stage sera d'autant plus intéressant que c'est au cours de très belles randonnées faciles et courtes (quelques kilomètres seulement) que vous découvrirez en pratiquant l'aquarelle l'étonnante et superbe petite "république" du Saugeais .
Le fichier PDF avec tous les renseignements sur son stage est téléchargeable en cliquant ICI .
Vous pouvez le contacter de ma part en cliquant ICI (et son site est ICI) ou en appelant Christiane COLIN (son numéro de téléphone trouvable sur son site est ICI)
Bastian 1L’une des belles aquarelles de Bastian KECKEIS illustrant les crêtes du Saugeais .
Bastian 2Bastian KECKEIS saura vous guider sur les plus beaux sentiers du Saugeais en Haut-Doubs …

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 20:21

Si vous passez (ou vivez) du côté de Toulouse ne ratez surtout pas l’exposition d’Anne-Marie MARY qui réalise des peintures originales absolument superbes !

Souhaitons-lui toute la réussite et le succès qu’elle mérite !

Expo AM Mary

Expo AM 1

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 23:38

Si vous passez par la Suisse, du côté de Champfromier, ne ratez pas l'exposition d'Antoine PERRELET peintre et photographe qui porte sur les théières et le thé un regard à la fois tendre, aiguisé et passionné, et ...transmettez-lui mes amitiés !

Invitation Vernissage A.P. 2

 

Invitation Vernissage A.P. 1

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 09:07

Si vous passez dans le Gard en ce mois de Juillet ne ratez pas non plus l’exposition d’un ami que je vois trop rarement : celle de Michel MONTAIGNE à Cornillon dans le Gard .
C’est un travail de grande qualité qu’il expose . Il pourra sans doute avec sa grande gentillesse et s’il en a la disponibilité vous montrer quelques-uns de ses carnets de voyages .
Je ne reviens pas cette fois sur le magnifique parcours de cette artiste ni de son importance dans le domaine des carnets de voyages mais une visite à son atelier mérite le détour !

Aquarelle Michel Montigné 1

Une aquarelle de Michel MONTIGNE

Invitation Michel Montigné 1

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 08:35

affiche jpeg 1Jean-Paul DUCHEZ  expose donc du 7 au 22 juillet a Goudargues un village de la vallée de la Cèze non loin de La Roque sur Cèze .
Il y présente des aquarelles, des dessins, et des lavis et des cartes concernant les superbes paysage de la vallée de la cèze.
Vous pouvez découvrir en cliquant ici l’un des derniers articles que la Presse lui a consacrée (Midi Libre du 18/05/2012), il vous permettra de mieux connaître Jean-Paul . Cet artiste a accompli un grand chemin depuis les quelques années où j’ai eu le plaisir de l’accueillir dans mes stages, et ceux qui le connaissent seront comme moi heureux de le voir s’affirmer sur les cimaises du Languedoc - Roussillon .
Et si vous ne le connaissez pas n’hésitez pas à lui rendre vite, il est très sympathique de surcroît !


cascade jpeg en 500«Cascades sur la Cèze», dessin de Jean-Paul DUCHEZ
eglise automne«L’église en automne», aquarelle de Jean-Paul DUCHEZ

Partager cet article

Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 16:32

Un soleil éclatant et chaud était au rendez-vous pour cette «Rencontre Informelle des Carnettistes de Terrain» que j’ai eu le plaisir d'initier de façon très confidentielle pour sa première édition dans le cadre somptueux des Gorges du Tarn et des Grands Causses (cela aussi fait partie des nouveautés "surprises" promises lors de mes voeux de nouvel an, et ce n'est pas fini !) .
Je reviendrai plus tard sur cet «évènement» qui m’a permis de retrouver quelques-uns (es) des plus fidèles amis (es) m’ayant déjà suivi de par le monde, (surtout Asie, Europe et Afrique du Nord) .
Je vous reparlerai de ces moments de vrai partage dans le chant des cigales, sous la brise montant des fonds de vallée ou au fil de l'eau dans les rapides des Gorges du Tarn, mais en attendant je voulais (ainsi que mon épouse) remercier très chaleureusement chacune, chacun des participants, venus pour certains d’assez loin en cette occasion (pour celles et ceux venus de Suisse, Paris, Lyon, Nice, Bordeaux, Toulouse, Marseille,  y compris nos amies belges et anglaises, etc.), sans oublier les plus proches venus en voisins .
Merci très sincèrement pour ce partage dans l’amitié, les couleurs, la découverte, les valeurs que j’essaie de partager et de transmettre depuis des décennies .
Merci à Christine et Jean-Yves pour la musique et les paroles, merci pour les bouteilles sagement dégustées aux "apéros" lors des pique-niques sous les pins, aux fouaces et autres gestes d’amitié, à la présence chaleureuse et attentionnée de chacune, de chacun, merci d’avoir amené vos carnets et livres publiés pour qu’on les découvre et redécouvre ensemble en plus des belles choses réalisées sur le terrain lors de nos sorties...

Merci enfin de vous être donné les moyens de vous connaître et de vous rencontrer !

Et pour vous toutes et tous qui me lisez, voici mes premières photos de ces journées (j’envoie les meilleures à Catherine qui les rajoutera à la base - les participants me comprendront -, qu’ils pensent à m’envoyer des scans de leurs œuvres réalisées en cette occasion pour alimenter les futurs reportages de ce week-end ?) :
Réfectoire 2Une partie des participants lors de nos dîners au CIPM en fin d’après-midi (côté gauche du réfectoire en entrant : je transmettrai pour la base les autres photos des autres côtés pour tous ceux qui ne s'y voient pas)
sauveterre 2Notre arrêt pictural à la ferme classée d’Almières .
sauveterre…Et une partie du groupe pour celui plus "carnettiste" à la jasse du Sauveterre.
Vautours 2Trois d'entre-vous en plein travail au dessus du vide face aux vautours.
VautoursEt eux (les vautours fauves) impassibles qui posaient pour vous comme à la parade (on dirait tout à fait à droite, un gypaète, il n'a ni le même bec ni la même tête) .
BarquesLe départ des 5ème, 6ème et 7ème barques pour la descente picturale des Gorges du Tarn, j'allais embarquer dans la suivante au moment de la photo .


Partager cet article

Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 18:30

 

Peut-être, si vous êtes fidèles de ce blog vous demandez-vous pourquoi je n’écris plus d’articles ? …
Peut-être vous demandez-vous si je ne laisse tomber celles et ceux d’entre-vous qui me lisent régulièrement, qui savent que j’essaie depuis le début de ce journal en ligne de vous être utile et de vous distraire à travers lui, en vous apportant des informations toujours renouvelées, des articles intéressants, des partages originaux et souvent rares parce que vécus par uniquement un nombre de personnes très réduit si ce n’est juste par moi-même ?
Eh bien non, même si je ne publie plus d’articles depuis un bout de temps je ne vous oublie pas, je n’oublie pas les personnes attentives à ce blog à qui je m’adresse individuellement comme si elles étaient toujours en face de moi !
Simplement je suis très et même considérablement occupé, comme je ne l’ai jamais été, et de cela je tiens à vous confier que vous en bénéficierez un jour ici même sur Internet car je tiens à en faire profiter toutes celles et ceux qui m’auront été fidèles, qui m’accordent leur confiance et leur attention depuis des années déjà pour beaucoup .
Vous savez que parmi les «nouveautés promises» faites lors de mes vœux de début d’année nombre d’entre-vous ont déjà profité de plusieurs d‘entre-elles (l’annonce de la naissance du site «d’Aquarelle et pinceaux» dont je vous reparlerai bientôt car je teste en ce moment pour eux et la revue «Artistes Magazine» d’excellentes aquarelles qu’ils ont en promotion, puis de la Galerie des Internautes, où vous êtes très nombreux à exposer gracieusement par exemple …) .
Je vous dévoilerai plus tard (en exclusivité sur ce blog lorsque le moment sera venu), ce qui parmi mes nombreuses activités actuelles m’occupe le plus ne me permettant pas de publier ici comme je le souhaiterais, mais déjà un indice :
Eclats de rocheEn tout petit aujourd’hui cette nouvelle peinture sur toile (où se mêlent sables basaltiques noirs, pigments purs et feuilles d’or véritable, évoquant la synthèse improbable des forces de la nature et de témoignages étincelants de la spiritualité des hommes liés aux profondeurs du karst) comme affirmation des échéances que m’imposent les priorités réduisant actuellement les articles du blog (je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant mais je reviendrai sur une belle aventure qui me monopolise entièrement depuis plusieurs mois autour de travaux de ce type, je vous en reparlerai d’ici moins d’un an, promis !) …
Au cœur des autres occupations actuelles qui me prennent aussi beaucoup de temps, les stages aquarelle et carnet de voyage (qui s‘enchaînent à une cadence élevée d’une semaine sur deux en moyenne avant de se dérouler toutes les semaines à partir de mi-juillet), constituent la plus grande partie de mes activités, mais bien d’autres choses toutes plus urgentes les unes que les autres entravent temporairement mes publications ici .
En vous disant «à très bientôt», que ces quelques extraits vous fassent patienter en attendant le prochain article (je vous ferai partager plus tard les magnifiques moments évoqués par ces quelques photos et pages de carnets)
ArcosJPGL’extraordinaire village d’Arcos-de-la-Frontera évoque à lui seul le charme incomparable des villages blancs d’Andalousie : tandis que la France grelottait sous la pluie il y a moins d’un mois, c’était une simple étape parmi tant d’autres sur notre circuit carnet de voyage des routes romantiques andalouses inondées de soleil…
Arcos, mursLe soleil justement : omniprésent tout au long du stage nous l’avons «éternisé» tous les jours . Ici c’était encore à Arcos, alors qu’il déclinait à contre-jour redonnant aux ruelles de la vielle médina mauresque toute la magie de l’Orient . C’est le genre de pochade que l’on peut réaliser très vite (quelques minutes suffisent) pour illustrer un coin de page sans même prendre le temps de s’asseoir, quand chemin faisant on voit la lumière du soir nous redonner des ailes en repeignant les ruelles aux couleurs de l’espoir .
Romeria SetenilL’Andalousie authentique des fêtes ferventes et peu connues du mois de mai, nous avons été la chercher loin du tourisme de masse jusqu’au cœur des oliveraies et des pâturages à taureaux . Au son des fifres, des tambours et des guitares flamencas . Dans l’odorant parfum des plantes sauvages que nous foulions sous nos pieds . En se mêlant à une population joyeuse qui ne voulait pas nous laisser repartir !
Dany BREUILIl est des fois où être «carnettiste» est une aubaine, une joie et un honneur … Et je ne vous parle pas du «rebujito» indispensable pour se rafraîchir, un breuvage impossible à décrire où le «Tio Pepe» joue un grand rôle, laissant dans votre gosier tous les arômes des vignobles tout proches des grand crus de Jerez, bien utile pour mettre plus de couleur dans ses aquarelles avant d’aller faire la fête avec celles et ceux qui nous l’ont offert !
Ici Dany BREUIL ne cède en rien au «rebujito» et termine héroïquement une page mémorable que les fiers cavaliers posant pour elle auraient bien voulu conserver en souvenir …   
SetenilÀ Setenil, merveilleux petit village semi troglodytique (n'hésitez pas à cliquer sur le lien), il faisait si chaud et le soleil tapait si fort que nous avons bu à l’ombre des falaises abritant les ruelles, à l’un de ces petits bistrots creusés dans la roche où tout le monde ici vient chercher un peu de fraîcheur …
Stage Provence, peinture aux Baux.CDRLe soleil encore mais en Provence cette fois : il pleuvait à ce moment-là un peu partout en France et nous passions une semaine formidable comme cette fois-là dans les Alpilles, dans un endroit mythique depuis longtemps déjà savouré par le talent célèbre d’un dénommé Yves Brayer
PetiteTraduire par quelques taches de couleurs l’ombre qui avance sur la façade de l’ancienne magnanerie qui nous abrite pendant le stage c’est aussi mémoriser en silence le bruit du mistral dans les branches, le cri des corneilles s’ébattant dans le haut des platanes, un soir de printemps encore plus beau parce que nous étions en Provence …
Stage Provence Pont FlavLa Provence romaine nous a souvent accueillis avec ses ruines superbes comme ici sur la via Aurelia où nous nous sommes réfugiés en bas du pont pour une séance atypique d’aquarelle à l’abri d’un mistral insolent !
VernèguesLe thème du stage était «La Provence des peintres de la lumière» .
La lumière, n’est rien d’autre que la synthèse de toutes les couleurs : alors nous avons souvent décomposé le paysage en exaltant ce qui en fait la couleur jusqu’à ne garder dans nos palettes que la réalité recomposée de ce que tout le monde ne voit pas …
Thut-ThutJe rajoute à cet article cette petite image évoquant le récent stage «carnet de voyage en Birmanie» où je dessinais la petite Thu-Thu en  filmant mon travail : c’est pour dire à mes amis (es) stagiaires qu’ils ne s’impatientent pas car même si le montage du film du voyage et du stage n’est toujours pas terminé je ne l’ai pas abandonné (pas plus que les précédentes vidéos toujours en attente), il est lui aussi ralenti par mes activités les plus urgentes, mais qu’ils en soient certains, eux non plus je ne les oublie pas !
Enfin très bientôt (et cela aussi fait partie des «nouveautés» annoncées dans mes vœux de nouvel an) aura lieu dans les Gorges du Tarn la première rencontre de carnettistes aquarellistes qui ont toutes et tous comme particularité de m’avoir suivi dans au moins deux stages carnets de voyages lointains et d’être d’abord des amis (es) fidèles depuis très longtemps .
En barque Stage Gorges du TarnLa descente picturale des gorges est quelque chose d’exceptionnel qui permet de découvrir de très beaux paysages invisibles d’une autre façon . Ici c’était il y a déjà près de vingt ans, nous n’étions qu’une poignée, mais cette fois ce sera très différent …
Même si beaucoup ne peuvent venir cette fois (cause maladie où divers empêchements) nous nous retrouverons tout de même près d’une cinquantaine pendant trois jours pour le plaisir de peindre ensemble, découvrir nos différentes créations et mieux nous connaître, (puisque certains ne se connaissent que par le biais de ce blog) !
À vous qui ne pouvez être des nôtres je relaterai aussi cet évènement afin qu’à votre façon vous puissiez participer à cette fête vécue sur le terrain dans une nature sauvage et grandiose autour de ce grand élan d’amitié et de partage que j’ai ainsi le plaisir d’initier .
Alors, à bientôt dans ce blog ?

Partager cet article

Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 11:57

Vous savez qu’Évelyne DAUVERGNE expose dans 3 jour à Essaouira jusqu’ au 22 juin ...
Hors, en marge et préambule à cette exposition elle a bien voulu nous faire part, (vous faire part) de son ressenti par rapport à sa démarche et à cette exposition, en vous dévoilant en exclusivité quelques-unes de ses œuvres .
Aujourd’hui, si je ne choisis pas nécessairement des aquarelles dans les œuvres qu’elle nous confie en avant-première mais des travaux qui me paraissent tout aussi intéressants, souvent aboutis à partir de son travail d’aquarelliste, des notes de terrain et des dessins, c’est parce que son travail releve totalement de la démarche carnettiste : aller au plus près de l’humain et du monde dans lequel il vit, avec toute son âme et le traduire à notre façon !
Elle nous dit, avec la gentillesse et l’ouverture d’esprit qui la caractérisent, pour vous, pour moi, tout ceci qui est beau et très précieux :
«Comme vous ne verrez pas l'exposition, voici quelques extraits du travail que je présente à Essaouira, sur les gens d'Essaouira. Un travail sur l'amitié, un pont que je jette entre nos deux cultures . Cette exposition a un sens profond pour moi et j'espère toucher des gens par ce travail, déjà mes amis d'Essaouira...»
Le marchand de gâteaux des remparts«Le marchand de gâteaux des remparts», peinture empreinte de vie où la présence et la beauté émanent de toute la profondeur de l’être par delà la plasticité réaliste du portrait … Peinture Évelyne DAUVERGNE


«Quand j’étais enfant, mon horizon se limitait aux collines alentour. Douces. Enveloppantes. Montagnes changeantes à la lumière.  Immobiles et face à moi.  Elles cachaient le monde.
De ce petit pays, les gens ne partaient jamais. Immobiles comme ce paysage, ils restaient là de père en fils, de mère en fille accrochés à leurs pierres à leurs champs aux temps lointains à leurs ancêtres. 
Dans ce petit pays de bocages habité par les fades, où je vivais il y a longtemps l’autre était l’étranger. Il fallait s’en méfier. Moi je rêvais à d’autres paysages à d’autres visages. Je voulais voir le visage de l’autre. L’autre. Qui vit là-bas, de l’autre côté. Aux confins. À la lisière...
Puis un jour est venu
le temps du voyage, le temps de l’ailleurs et du passage. . .
Un jour est venu
Le temps de la rencontre
Et des matins toujours bleus,
Un temps où nous lancions avec Youssef  la possibilité
d’un pont d’une rive vers l’autre rive...
Rachid crayon«Rachid» Dessin au crayon d’Évelyne DAUVERGNE


La réalité qui s’est imposée à mon regard à chacun de mes séjours à Essaouira s’est transformée peu à peu en poésie par l’alchimie de la peinture.
Car dans la simplicité de tous les jours, sur  le port, dans les  ruelles, dans les souks, où j’ai marché à l’infini, m’est apparue une beauté simple, évidente.  Certains regards m’ont emmenée vers des territoires humains que j’ai eu envie de raconter, mêlant à mes couleurs leur histoire à la mienne.
Sur le marché d'Ida Ougourd Gouache 50 x 65«Sur le marché d'Ida Ougourd » Gouache 50 x 65 cm d’Évelyne DAUVERGNE
J’ai aimé  peindre ces femmes, simples passantes que je ne reverrai peut-être jamais, se racontant leur quotidien, petites histoires murmurées au coin d’une rue,
J’ai aimé peindre leurs gestes, leur allure, leurs couleurs,  leur démarche.
J’ai aimé peindre le vent dans l’étoffe du vêtement de l’homme qui marche.
J’ai aimé peindre ces regards qui disent des secrets  plus forts que les mots, j’ai aimé pendant des heures durant  dessiner  le regard et  le sourire de Rachid,  petit frère sensible,  les pensées de Youssef, mon frère,  mon ami.


Chibani(Ida Ougourd) huile«Chibani(Ida Ougourd)» huile d’Évelyne DAUVERGNE


Loin d’Essaouira, quand je reviens à mes collines, dans mon atelier très loin de vous, quand je reprends mes photos, mes croquis, quand l’odeur des épices me revient par effluves se mêlant aux odeurs de peinture, je retrouve la lenteur, la beauté unique, fragile, le temps d’hier se mêlant à celui d’aujourd’hui, espace-temps étrange où nos deux mondes différents se rejoignent autour des mêmes valeurs de respect de l’autre, de tolérance, de partage, où j’exprime ma « quête libre et sensible d’une humaine chez les humains », quand la peinture devient un lien, une passerelle, un dialogue entre nos cultures.
Ombre et lumière Acrylique 60 x 60"Ombre et lumière" Acrylique 60 x 60 d’Évelyne DAUVERGNE


Dans cette ville mon regard a changé. Et chaque peinture y prend son sens, s’inscrit dans une réflexion sur la différence, sur l’idée que j’ai du voyage, sur la rencontre avec l’Autre, si différent  et  pourtant  si proche de moi.
Dans cette ville, je ne me suis jamais sentie étrangère.
De ces différences, de  ces singularités, de ces mélanges, de ces rencontres, de l’amitié avec des Souiris, est née l’idée de ce travail sur Essaouira et les gens qui y vivent.
Essaouira est cette matière vivante où je peux puiser la substance essentielle de mon travail de peintre entre réalisme et poésie,  le lieu qui absorbe mes émotions.»
Evelyne Dauvergne
Les brumes d'Essaouira«Les brumes d'Essaouira», une intéressante toile d’Évelyne DAUVERGNE, qui va à mon avis bien plus loin que la perception que nous en avons lorsque venant du port notre regard embrasse les remparts et la vielle ville …
Cette peinture contient à elle seule tout le mystère de Mogador : une richesse secrète, enfouie dans les brumes de l’histoire où l’ombre et la lumière se côtoient à l’image des visages profondément humains de ses habitants, comme lorsque les rayons du soleil traversent par moment les embruns venus du large qui envahissent les rivages par vagues successives et brèves éclaircies, laissant soudain deviner pour quelques instants seulement derrière les murailles ocres toute la splendeur d’Essaouira .

Heureux qu'Evelyne ait un jour participé à mes stages je lui souhaite à présent pleine réussite dans son exposition .

Si vous passez à Essaouira en ce moment surtout ne la ratez pas et dites-lui combien son travail reflète l'âme profonde et émouvante de cet endroit magique et enchanteur !

Partager cet article

Repost0