evenements - expos - biennales et salons - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 18:42

Aquarelle et dédicaces .

 

 Un petit clin d’œil à toutes celles et ceux qui ont eu l’occasion de me rencontrer ou de me retrouver lors des séances de signatures et dédicaces de cette fin d’année : en librairies ou grandes surfaces, seul ou avec d’autres auteurs, médiatisées ou pas, un grand merci pour les achats de mon carnet de voyage en Aveyron offert comme cadeau de Noël ou de nouvel an : encore une aquarelle originale en dédicace de première page qui vient s’ajouter à celles du livre, sûr qu’elle sera appréciée par les heureux bénéficiaires !

Moments chaleureux et conviviaux ils laissent d’agréables souvenirs, et sont le point de départ d’une sorte de chaîne d’échange et d’amitié dont les livres sont les maillons …

Une occasion aussi de côtoyer mon ami Daniel CROZES talentueux auteur des Éditions du Rouergue qui présentait son 14ème roman, où il raconte dans « Mademoiselle Laguiole » l’histoire de Mathilde, une femme moderne de la belle époque, qui bien que vivant au fond de l’Aubrac où elle dirige l’entreprise familiale de coutellerie, va dynamiser le renouveau de son village, contribuer à la naissance de la station de skis de sa commune, et participer à l’émancipation des femmes de sa région .

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 23:00

Je vous ai déjà parlé de mon père, cet artiste voyageur, peintre, sculpteur, et talentueux compteur qui a tant influencé mon existence .

Ne voilà-t-il pas qu’il s’est mis dans la tête il y a quelques mois, d’exposer à nouveau malgré la maladie, la fatigue et le manque de moyens qui le clouent à la maison de retraite où son suivi médicalisé ne lui laisse que peu de possibilités pour s’exprimer .

L’an dernier, suite à son accident du début de l’été, il n’avait pu se rendre à l’exposition qui avait été organisée pour lui à Palo-Alto aux États-Unis, et sa création s’était interrompue de façon très brutale .

Avec mes frères et sœurs, (ses enfants mais aussi avec ses petits enfants), nous avons décidés de le soutenir dans ce projet un peu fou, d’une incroyable ambition vu son état de santé depuis ce moment-là …

Organiser la manifestation près de lui était la seule solution pour qu’il puisse y participer, pour au moins saluer ses amis venus au vernissage, et voir ce qu’allaient « donner » ses derniers travaux encadrés, accrochés aux murs de la salle d’exposition .

« Musiciens », l’une de sculptures colorées réalisées par Jean-Marc il y a un peu plus d’un an . Les musiciens sont installés sur le chariot, symbole de l'itinérance . Ce sont aussi des saltimbanques, ils représentent le voyage, le leur certes, mais aussi le notre lorsque nous nous projetons en eux . Ici c'est le voyage qui vient à nous à travers les vêtements, les récits,  les notes et mélodies colorées qu'ils raportent de pays lointains, qui nous enchantent et nous font rêver . Avec eux nous nous évadons le temps d'une représentation, d'un spectacle ou d'un concert . On voit en partie sur le mur en arrière une huile sur toile inspirée par les hivers cordais, quand la neige illumine les rives du Cérou, avec dans le lointain la cité médiévale de Cordes-sur-Ciel . Les saltimbanques passent parfois en hiver lorsque tout est figé, nous apportant la fête et l'exotisme d'un ailleurs qui nous réchauffe alors l'esprit et le coeur, comme nous pour nous inciter à faire nos bagages et devenir en quelques sortes nous aussi des baladins capables de faire reculer l'hiver ...

Le vernissage a donc eu lieu samedi 10 décembre dernier dans le « salon panoramique » de la maison de retraite de Cordes, où une dizaine d’aquarelles et dessins récents ainsi qu’une vingtaine de sculptures et de peintures plus anciennes étaient présentés .

Ses amis les plus proches étaient venus nombreux l’encourager et le saluer, et ce fut comme une belle fête qu’il nous offrait, comme un trophée gagné de haute lutte sur les jours les plus difficiles de sa vie .

Lui qui a rempli tant de merveilleux carnets ramenés des quatre coins du monde mais qui ne peut plus se déplacer aujourd’hui, il nous livre des personnages innombrables, énigmatiques, aux mille petits visages qui nous scrutent de leur regard profond, des scénettes bouleversantes surgies des méandres de sa mémoire comme s’il les ramenait d’un très lointain voyage .

Elle est là, la plus belle des évasions : elle nous dit que le voyage est encore possible tant qu’il existe au fond de soi la possibilité de se battre pour donner un visage à l’espérance …

- N’est-ce pas cela un beau cadeau de Noël ?

 

Personnages et animaux autour des vendanges, dessins récents de mon père, extraits d’un ensemble de motifs intimistes et émouvants .

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 12:58

6ème Biennale, premières photos, premières impressions …

Comme d’habitude, la foule était au rendez-vous, avec un vendredi peut-être moins fréquenté que pour la session précédente, mais une affluence plus accentuée pour le samedi et le dimanche .

Environ 120 exposants répartis entre le « In » (sur 5 niveaux Maison de la Culture) et le « Off » (sous chapiteau Place des Salins) présentant leurs ouvrages et originaux, de nombreux films et conférences, des débats rencontres, un programme spécial pour les jeunes, 8 prix importants décernés pour les œuvres et auteurs les plus méritoires, des ateliers ouverts gracieusement (sur réservation) au public, une boutique d’objets et publications uniques non éditées (réalisés par les « carnettistes » exposant) et un vaste espace librairie (animé par la Librairie des Volcans) proposant la majorité des carnets actuellement édités - j‘y ai trouvé l‘excellent carnet en italien de Stefano Faravelli sur le Mali -, voilà ce qu’était la biennale, sans oublier les traditionnels lieux conviviaux (café -restauration, dont l‘intéressant Café Lecture Les Augustes) . Invitée d’honneur : la Chine .

Vue d’une partie de l’espace de la Librairie des Volcans (eux ne sont « pas venus pour rien », un succès largement justifié par un choix énorme et judicieux d’ouvrages consacrés aux carnets de voyages ) .

La belle affiche de Christophe Merlin (lauréat du Grand Prix du Carnet de Voyage 2005 avec « Saint-Louis du Sénégal »), donnait le ton de la tendance 2006 : influencée par la BD .

Le dessin et l’aquarelle « classiques » (encres, pigments, etc.), les photos (et photos montages), les collages, dominaient les techniques utilisées, mais l’arrivée de jeunes (un peu moins pour certains) graphistes et illustrateurs talentueux venus de la sphère « bande dessinée », ou la volonté manifeste de la part de quelques « carnettistes » de s’exprimer par ce moyen, marquait d’une empreinte particulière plusieurs stands tels ceux de Johanna (Taiwan, « Née quelque part » Éditions Delcourt) ou de Céline Roussel et Samuel Chardon (« Égypte » Éditions l’Oiseau Porte-plume) .

Croquis aquarellé rapide de visiteurs découvrant les stands .

Une partie de la couverture du livre « Aveyron, Carnet de routes » ( je reviendrai sur la réalisation de ce carnet plus tard ), pour lequel j’étais invité à la Biennale de Clermont-Ferrand, et dont je présentais de nombreux motifs originaux sur le stand .

Pris par les séances de dédicaces (pour mon livre « Aveyron, carnet de routes » - Éditions du Rouergue -), les interviews, l’atelier où j’animais une séance concernant croquis aquarelle et aquarelle rehaussée, ou retenu sur mon stand, (avec des visiteurs avertis, esthètes, compétents, curieux et enthousiastes), je n’ai pas eu le temps de visiter convenablement cette biennale, mais j’ai pu « repérer » d’excellentes choses comme l’ouvrage collectif (« Banlieue nomade » Éditions Alternatives) d’une bande de copains particulièrement doués (es), les nus pleins de sensualité des ouvrages de Lax (« Red Movie », « Ma cavale au Canada », et « Le droit d’azur » aux Éditions Paquet), enfin les carnets d’une rare valeur picturale et plastique de Martine Chantereau (carnet du Yémen) .

Trois visiteurs devant un carnet de voyage, croquis aquarellé .

Á ce sujet (celui de la valeur picturale) il est à noter que le travail des auteurs privilégiant une démarche globale (dont Martine Chantereau, Marc Gontier et Hélène Latte, Michel Montigné, moi-même, etc.,) continue de s’affirmer et résiste aux effets de mode : c’est un constat intéressant et réconfortant, car ce type de démarche est basé sur la continuité des origines du carnet de voyage inspirée d’un incontournable « classicisme », il conviendra d’en suivre l’évolution dans l’avenir …

Parmi les effets émulateurs et stimulants de cette manifestation, il est à noter les échanges qui se produisent souvent entre exposants et visiteurs réalisant des carnets du plus grand intérêt : ceux qui les emmènent avec eux les soumettent parfois à notre modeste critique, nous demandant appréciations et points de vues .

Ils peuvent en être très fiers, et je vais vous parler de l’un d’entre eux qui mériterait d’avoir un jour sa place dans cette biennale : il s’agit de celui de Catherine HERREN, consacré à Marrakech, commencé lors d’un séjour que nous avions faits ensemble là-bas à l’occasion d’un stage .

Visiteuse talentueuse de la biennale : Catherine HERREN et son beau carnet de voyage sur Marrakech . Travail de terrain réalisé lors d’un stage que j’animais dans cette ville au cours de l’automne 2004 et ensuite d’atelier avec collages et matières en techniques mixtes qui viennent renforcer dessins, textes et aquarelles, au format 35 x 50 cm .

Elle avait déjà réalisé un travail énorme sur place, et la mise en forme du carnet en plus grand format et à l’atelier donne un résultat du plus bel effet, avec collages, photos et matières qui viennent en appoint mettre en valeur le texte, les dessins et les aquarelles . Le tout est harmonieux, et les chaudes couleurs du Maroc reflètent bien ce séjour rempli de lumière, d’odeurs et de sonorités empreintes d’exotisme …

 

Une page du carnet de voyage de Catherine HERREN sur Marrakech, consacrée à la boutique de l’herboriste .

Une page du carnet de voyage de Catherine HERREN sur Marrakech, consacrée au souk des teinturiers, lieu de rendez-vous privilégié des peintres et des photographes dans la médina .

En ce qui concerne l’ensemble de la Biennale au niveau des choix thématiques, les voyages et séjours qui constituent la quasi-totalité des carnets édités couvrent maintenant presque tous les pays du globe et quasiment toutes les régions de l’Hexagone et des DOM TOM .

Seule une petite partie des ouvrages parus concerne l’historique et l’étude du phénomène « carnet de voyage » (voir les excellents ouvrages de Farid Abdelouahab : « Ces Merveilleux Carnets de voyages » et « Carnets de Voyages en France » Sélection du Reader’s Digest), la réalisation de ces mêmes carnets, et l’étude d’auteurs peu ou pas connus .

Pour conclure ce regard sur la biennale depuis « l’envers du décor », un petit message personnel à l’intention de Marisa, Pascaline et François qui ont eu la gentillesse de bien vouloir « garder » mon stand lors de mes absences obligées : encore merci !

Enfin bravo à toute l’équipe de l’Association « Il faut aller voir », organisatrice de la manifestation, qui se dépense sans compter pour faire de ce rendez-vous une référence dans le domaine des carnets de voyages .

Voici son site (à visiter absolument) : www.biennale-carnetdevoyage.com

Partager cet article

Repost0