evenements - expos - biennales et salons - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 19:44
Je m’y serais moi-même inscrit dès à présent si mes dates de stages ne m’en bloquaient l’accès pour cette année, d’autant plus que le fondateur du raid est un ami .
Alors si vous aimez la photo, la conduite automobile (même cool) et les carnets de voyages, participez à l’aventure qui vous attend dans le 15ème Raid Paris - Cap Nord, ce sera comme si vous entriez dans une légende !
Le RAID PARIS - HELSINKI - CAP NORD est avant tout une aventure ouverte à tous . Il ne s'agit pas d'une épreuve chronométrée, mais d'un raid réservé aux voitures . Ici, contrairement à d'autres courses ou rallyes, la vitesse n'est pas l'élément moteur .
Effets de brumes
«Effets de brumes sur un fjord» . (Aquarelle, Alain MARC)
Imaginez les aquarelles que vous ramènerez !
Car ce qui est encore plus intéressant si vous êtes carnettiste, c’est que pour la première fois cette année un trophée «carnets de voyages» sera décerné sur le rallye !
Votre travail y a d’autant plus de chances d’être reconnu, que les partenaires 2010 sont Le Monde.fr + le premier quotidien finlandais + le 2ème quotidien suédois + National Géographic éditions des Pays du Nord, sans compter tous les sponsors et soutiens habituels .
L'originalité de ce raid est le classement final, établi à partir de trois critères :
- il y a tout d'abord le classique point de contrôle qui permet de vérifier le respect de l'itinéraire suggéré dans le road-book et des fourchettes horaires (2 à 3 heures) .
- Ensuite, il y a dix photos (deux par thème) à présenter tous les quinze jours environ à un jury composé de personnalités de la photographie et du journalisme.
- Enfin, il y a un reportage écrit sur un thème libre mais autre que sur le raid en lui-même .
Les organisateurs demandent aux participants avant tout d'ouvrir l'oeil, d'être curieux, inventifs et débrouillards .
Si vous avez toutes ces qualités, le raid est fait pour vous, vous pourrez alors vous projeter dans un itinéraire de 10 000 km sur les pistes du soleil de minuit, pour 660 Euros seulement d’inscription (auquel vous rajouterez comme pour tout autre rallye le budget inhérent à la course) .
raid Paris Cap Nord 1
Le splendide itinéraire du Rallye 2010 : des lieux magiques à découvrir dans une ambiance extraordinaire !
Si donc vous voulez passer un été d’exception allez vite consulter tous les détails du rallye en cliquant ici, et n’hésitez pas à contacter mon ami Philippe créateur du Raid Paris - Cap Nord de ma part, en cliquant ici .
Si vous vous y inscrivez tenez-moi au courant, je consacrerai plusieurs articles, et publierai dans ce blog des extraits de votre carnet de voyage et de votre belle aventure .
Philippe Boucher, 42 ans, est le fondateur et l'organisateur du Raid . Je vous reparlerai de lui lors d’une autre grande occasion, (dans les mois à venir), mais aujourd’hui permettez-moi de vous le présenter :
Journaliste au DAUPHINÉ LIBERÉ et animateur radio dès l'âge de 13 ans, il gravit le Mont Blanc à 15 ans afin de réaliser des liaisons depuis le sommet .
Il part seul au Pérou pour un reportage sur les Indiens d'Amazonie à 18 ans .
A 19 ans, il lance le premier RAID PARIS-CAP NORD, qui est un succès .
A l'âge de 22 ans, il devient Producteur - Présentateur de deux magazines sur FRANCE 3 Rhône - Alpes - Auvergne .
Depuis, Philippe Boucher associe son expérience d'organisateur de raids à une carrière de réalisateur - producteur de reportages. (Réalisateur de documentaires diffusés sur France Télévision et sur des chaînes étrangères dont, bien sûr, les Pays du Nord. Chef opérateur Steadycam notamment pour les News de TF1 et Ushuaïa Nature.)
Aujourd'hui, il prépare le prochain RAID PARIS-CAP NORD .
raid Paris Cap Nord 2
Retrouvez les meilleures photos des années passées du Raid et imaginez vos meilleurs clichés si vous participez en cliquant ici, pour voir la plaquette en grand, c'est .
Plaquette
Pour en savoir plus sur la partie «images» et «carnets de voyages» et voir la plaquette en grand, cliquez ici .

Partager cet article

Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 15:59
À parcourir ce weekend, le numéro de mars 2010 du magazine en ligne «Art et Peinture Zoom», avec le PDF issu du site du même nom «Art et peinture», la suite des numéros précédents  …

magazine-art-et-peinture-d-cembre-2009.jpg

Pour découvrir le numéro de mars 2010 et (5 ème numéro "d'Art et Peinture Zoom"), cliquez sur son image ci-dessus, (vous irez directement sur le site de téléchargement de ce numéro en format PDF)

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 07:51
J’ai complètement relooké mon blog …

Et ce n’est qu’un début !
De nombreuses nouveautés vous attendent après ce premier changement, qui devraient vous apporter plus, vous être plus utile, plus agréable, dans les jours, les semaines et les mois à venir . Dès à présent, je prépare votre Noël, et je veux que ce Noël, soit pour vous ici même, dynamique et captivant toute l’année !
Je ne vous en dis pas plus aujourd’hui, mais vous serez étonnés . En attendant je vais améliorer ce qui n’est pas encore tout à fait terminé, à commencer par le programme des stages carnets de voyages et aquarelle 2010 - 2011 un peu plus bas .
Je me suis efforcé dans ce nouveau look, que la publicité ne soit pas trop envahissante, mais il devenait indispensable de la solliciter si je voulais vous donner bien mieux, car je ne pouvais plus supporter les frais de base d'existence de ce blog sur Internet, elle n'est pour le moment que mon seul moyen pour m'aider à les financer : aussi je vous remercie vraiment de cliquer sur tous les espaces qui lui sont accordés, et de laisser la pub générée s'afficher, cela vous profitera aussi indirectement par tout ce que vous trouverez d'unique ici .
Pour le reste je vous en réserve la surprise au fil des articles en préparation, avec des concepts nouveaux, plus de partage, plus d’originalité, plus de documents rares et inédits, des choses que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs …
Pour commencer je vous laisse découvrir ou relire le dernier article consacré à mes amis explorateurs Chantal et Jean, vous y verrez de nouveaux liens vers leur site et une meilleure présentation, un jour vous serez surpris par ce qu'ils ont réalisé et que, de façon créative, vous avez vu ici .
- Alors à très bientôt pour la découverte de ce nouveau regard sur l’aquarelle en voyage ?

Partager cet article

Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 22:13

Blog « Acuarela de viaje » : … entre Janet et Séville, un nouveau blog est né !

 

En introduction à notre voyage en Andalousie, j’ai le plaisir de vous annoncer la naissance «d’Acuarela en viaje», qui est la version espagnole du blog sur lequel vous êtes en train de lire cet article .

Mais pas la copie conforme de celui-ci, non : un journal en ligne qui, s’il reprend les principaux articles publiés ici est spécialement conçu et pensé pour mes amis (es) d’outre - Pyrénées .

J’y mets dès à présent particulièrement à l’honneur la musique espagnole, (autant classique que flamenca ou traditionnelle) en la présentant par thèmes dans le lecteur approprié .

Les thèmes sont choisis selon différents critères, en ce moment des sévillanes liées aux «romérias», ces processions champêtres qui dans l’expression d’une profonde ferveur unissent la fête profane et religieuse, à travers des moments d’une intense beauté qui ne peuvent laisser indifférent le carnettiste passionné !

 

 

En cliquant sur l‘image ci-dessus vous partez pour un autre voyage, dans le contexte même auquel il s’adresse : une façon de retrouver les terres rouges, ocres et blanches, parfumées de jasmin où nous allons, en alternance avec le désert saharien, vivre de nouvelles aventures picturales … Blog «Acuarela de viaje» d’Alain MARC

 

Parmi les apports de ce nouveau blog, allez dans le module « liens » visiter ceux de Enrique et Joaquin : vous y trouverez des parentés et y découvrirez deux talents espagnols très sympathiques, des amis en avance sur la connaissance des carnets de voyages dans leur pays .

Carnettistes à suivre comme ceux que je mets ici régulièrement en valeur, je leur consacrerai un jour un article spécial, mais pour le moment n’hésitez pas à me donner vos impressions, et surtout à faire connaître ce blog, (surtout si vous avez parmi vous des amis qui s’expriment dans la langue de Cervantès et qui pourraient en relayer la communication autour d’eux) : faire vivre un blog comme celui-là est un gros travail qui s’ajoute à tous les autres, je serais donc très heureux s’il devenait notre «ambassadeur de l’aquarelle de voyage» en terre ibérique ou en Amérique Centrale ou du Sud !

 

Partons à présent en terre Andalouse à la rencontre des oliviers bleus et argentés, des blés ondulants de la plaine du Guadalquivir, et dans la magie des villages blancs … «Oliviers à contre-jour», aquarelle d’Alain MARC

Partager cet article

Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 21:19

Dossier spécial "carnets de voyages" dans "Dessins et peintures" !
 

Le dernier numéro spécial de "Dessins et Peintures" vient de sortir :


 

                Vous le trouverez dans les kiosques à partir du 1er juillet 2009 .
 

      Numéro spécial très intéressant "Spécial Vacances", vous y découvrirez notamment un important dossier consacré aux carnets de voyages .

     Dans ce dossier, outre d’originaux conseils de réalisation de votre propre carnet, vous découvrirez des reproductions de pages inédites et rares, ainsi que des photos extraites de mes derniers carnets et stages (comme par exemple les chevaux à l’abreuvoir de la roméria, lors de notre dernier stage "carnet de voyage en Andalousie" !) .

     J’ai d’ailleurs le plaisir d’y clôturer ce dossier en vous faisant part de mes dernières réflexions concernant mon approche du carnet à travers une interview de 2 pages qui vient s’ajouter à celles d’Anna FILLIETTE et de Partick MARTIN, dont les points de vues rejoignent parfaitement le mien …

 

 

        J’exprime dans cette interview mes sentiments et mes pensées concernant le carnet, son éthique, son devenir …

Même si ces points de vue me sont personnels je les ai écrits pour vous servir à travers l’idée que je me fais du carnet de voyage !

        Vous trouverez ce numéro spécial dans tous les kiosques à journaux .


         Une information à présent qui n’a rien à voir avec l’article ci-dessus : je vous ferai bientôt part ici en "avant-première" des principaux stages 2010 et 2011 !

         Il faut dire que compte tenu du succès important des stages 2009 (hormis désistements de santé en dernière minute de quelques stagiaires, je n’ai pu accepter toutes les demandes dans plusieurs stages où le nombre maximal de stagiaires était atteint bien avant fin 2008), et sachant qu’il y aura de très belles destinations dans les prochains plannings il est essentiel pour 2010 et 2011 si vous voulez avoir une place que vous la réserviez au plus tôt !

         Enfin juste un mot encore, bien qu’il me soit très difficile de publier régulièrement dans ce blog à cause de ma suractivité dans tous les domaines, je ne vous oublie pas, mais je réduirai à l’avenir les comptes-rendus de certains stages au strict minimum .
         Vous vivrez (ou revivrez) ces temps forts d’aquarelle et de carnets de voyages, et aurez par lien avec les articles concernés des reportages plus élaborés réalisés en carnets spéciaux et "collectifs" publiés par exemple dans "Calameo" et d’autres supports .

        À très bientôt donc,

Partager cet article

Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 23:01

Que pensez-vous de mon dernier « petit » ? 

 

Car il est réduit à sa plus simple expression : j’ai voulu qu’il soit sobre, très synthétisé, des plus rapides à s’ouvrir (« léger ») pour celles et ceux qui n’ont pas l’ADSL puisque c’est en priorité à ces internautes qu’il s’adresse, … qu’on puisse en faire le tour en quelques clics (le contraire de ce journal en ligne en quelque sorte), y voir d’un seul coup d’oeil un résumé de mes principales activités, et si on le souhaite depuis sa visite aller très vite sur tous mes autres sites des plus anciens jusqu’à ce blog !

Je vous présente donc mon « mini-site », allez le visiter en cliquant ci-dessous sur sa page d’accueil, et dites-moi si vous y trouvez un bug ou une quelconque difficulté de chargement ?

 


 

Cliquez sur l’image ci-dessus pour entrer sur mon nouveau « mini-site » : puis en 8 clics, vous « saurez tout » !

Partager cet article

Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 21:23

Pour mon 300 ème article, me voici tagué !

 

Taguer un blog, c’est l’inviter à entrer dans un jeu dont le but est de faire connaître et reconnaître le travail de son auteur, de consolider ou promouvoir sa visibilité dans les requêtes des moteurs de recherche, de permettre aux commentaires qu’il suscite de progresser, c’est en fin de compte participer à une chaîne sympathique car elle a pour but l’émulation active, créative et productive du monde des blogueurs, un monde au service des internautes qui y puisent de nombreux services et informations, en fait un processus utile à tous !

C’est donc Ovive qui vient de me taguer !

Charmante personne en quête de belles balades, curieuse de tout, passionnée d’énigmes, de moments complices, de recherches et de trouvailles, entre crises de rigolades et moments savoureux, Ovive éclectique nous emmène avec humour et poésie sur une piste des cistes odorante et colorée …

 

Mais c’est quoi le principe du jeu (en l’occurrence ici celui du tag photo) ?
- poster le lien de celui qui vous a tagué,

- prendre la 7e photo de votre 7e fichier ou répertoire où vous stockez vos photos,
- la poster sur votre blog.
- Puis ensuite, comme d'habitude, il faut choisir 7 victimes et leur demander de faire la même chose !

À présent la photo : cela tombe pour moi sur cette aquarelle d’un chien jouant que j’avais dessiné en Andalousie en 1996, et qui illustre en fin d’article un billet intitulé « Laquarelle comme témoignage » . 

 

 

À mon tour donc, voici les 7 blocs que je tague (journée de la femme oblige c’est 7 femmes que je choisis, que les autres me pardonnent je les présenterai une autre fois car je n’oublie bien sur pas toutes mes autres amies blogueuses qui sont si talentueuses ! )  :

Marie, ses passions et coups de cœur, avec son regard de photographe attentif au monde qui l’entoure et sa plume vive et alerte pour chanter toutes les formes de beauté,

ABC, qui elle aussi sait si bien marier les mots aux images, où tout se décline en vers et en superbe iconographie,

Jackie, dont les superbes photographies nous emmènent dans un voyage toujours recommencé,

Izys, dont les aquarelles, croquis et petits carnets nous enchantent toujours autant,

Eva, qui porte sur le monde un regard profond et attendrissant, qui nous lave les yeux d’images et de pensées empreintes de beauté,

Plumette, pour l’inciter à continuer de nous offrir de nouveaux textes illustrés, qu’elle réalise toujours avec talent et sincérité,

Caroline et ses si jolis carnets d’ailleurs qui nous font agréablement voyager et rêver .

 

À présent, je vous souhaite un agréable dimanche et vous dis « à bientôt » ?

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 15:54

Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand 2008 : une maturité rayonnante !

Résumer cette dernière Biennale, la 9ème du nom, serait impossible en quelques lignes . Je me limiterai à constater le nombre toujours croissant des visiteurs, nombreux dès le jour d’ouverture à se presser aux entrées du Plydôme : des fidèles, amateurs avertis et « spécialistes », et de nouveaux visiteurs ravis de découvrir une aussi passionnante manifestation .

Dès l’ouverture le vendredi matin, c’était la foule à la Biennale : les allées envahies traduisaient bien la passion de plus en plus grande du public pour ce mode d’expression . (Photo Alain MARC)

Côté exposants, des carnettistes des premiers instants de cette Biennale comme je le fus aussi, souvent amis de longue date, toujours aussi prolifiques, créatifs, qui se renouvellent sans arrêt avec pour chacun leurs expression particulière : Martine CHANTEREAU pour son nouveau carnet d’Abyssinie, Antonia NEYRENS avec son nouveau carnet d’Éthiopie, Michel MONTIGNÉ avec les peintres voyageurs de l’armée qui présentaient dans un îlot commun de très intéressants travaux de terrain, SIMON pour son superbe Sahara, et d’autres venus plus tard comme Marie-Hélène PUGET qui nous emmenait dans sa vivifiante Bretagne, Stéfano FARAVELLI et ses délicieux petits carnets moleskine pour son travail sur l’Égypte, Hervé GRIMAL et son nouveau livre sur Babylone, Claire et Reno MARCA dont le magnifique « Algérie » vient d’être publié, etc. ….

Présentés sous vitrines des carnets de voyages dans leur authenticité : ici ceux de Bernadette CAZAL … (Photo Alain MARC avec l‘aimable autorisation de Bernadette)

Mais aussi un grand nombre de nouveaux venus marquant un profond renouvellement des exposants à cette manifestation, dont l’empreinte générale dénote un véritable retour au classicisme, mouvement de fond rassurant dont un peut noter l’ancrage dans des racines indispensables au développement des grandes valeurs carnettistes .

L’occasion de rencontrer de sympathiques et talentueux exposants avec deux pôles étrangers très intéressants : l’Espagne qui était invitée privilégiée cette année, et l’Italie toujours aussi prolifique et de grande qualité .

Quelques pages des carnets d’ Éléna Monaco : une construction et un rendu sans faille qui s’inscrivent dans les plus belles pages de l’art du carnet de voyage . (Carnet de voyage Éléna Monaco)

Je m’arrête sur quelques stands « coup de coeur » parmi ces nouveaux venus, (en commençant par deux exposantes qui m’ont fait confiance à un moment de leur parcours à travers mes stages et formations où j’ai eu le plaisir de les accueillir, de les accompagner et de les aider), que les autres me pardonnent, ils sont tous très talentueux, je consacrerai plus tard à certaines et certains d’autres articles, il m’en faudrait au moins une centaine pour parler d’eux . Quant aux ateliers que j’y ai animés et au « carnet - fleur », je vous en parlerai dans le prochain article, à présent, parcourons les allées :

 

Bernadette CAZAL sélectionnée pour son carnet « Toro Bravo », consacré au monde taurin et à la tauromachie, pratique les arts plastiques dès son plus jeune âge, elle a toujours aimé peindre et dessiner . J’ai le plaisir de la connaître et de l’encourager depuis longtemps, et elle a eu le privilège de participer à plusieurs stages très originaux que je n’organise plus aujourd’hui à cause de leur complexité et de la charge de travail qu’ils représentaient (tel celui qui nous emmena au fil de l’eau du Canal du Midi à la Camargue, au delta du Rhône, et à quelques-uns des plus jolis port de nos côtes Languedociennes il y a déjà plus d’une décennie) . Comme tant d’autres, Bernadette honore de ses succès les parcelles de regard que j’ai pu partager avec elle lors de ces approches formatives, et elle a eu la joie d’être lauréate pour ce carnet du concours organisé par l’imprimerie Caractère, je vous tiendrai au courant de ses futures éditions . (Photo Alain MARC avec l‘aimable autorisation de Bernadette)

 

Page extraite du carnet « Toro Bravo » réalisé par Bernadette CAZAL : un voyage aussi dans ses réflexions intimes au cœur des manades et des arènes, une rencontre forte qui affronte directement cet univers si contesté par les non aficionados de la lumière et de l’ombre de la mort … (Aquarelle Bernadette CAZAL)

 

Il faut voir dans le travail de Bernadette Cazal, dans ses rêves flamboyants où courent les taureaux remplis de courage, de victoire par leur grandeur animale face aux hommes, avec leur noblesse et leur bravoure, son intérêt pour la bête plus que pour les hommes qui la défient, une sorte de cri du cœur qui intéressera les plus farouches adversaires de la corrida, comme ses plus ardents défenseurs … (Aquarelle Bernadette CAZAL)


Catherine HERREN apporte elle aussi à cette 9ème Biennale avec ses carnets du Mali et Centre Afrique une touche et un regard talentueux dont j’ai pu déceler et encourager l’expression il y a également plusieurs années . Nous avons de beaux souvenirs communs vécus lors d’exercices sur les pistes du Grand sud … Comme pour Bernadette, je suis très heureux qu’elle fasse aujourd’hui partie des carnettistes reconnus par la Biennale . (Photo Alain MARC avec l'aimable autorisation de Catherine)

 

Catherine Hérens exprime la vie dans chacune des ses illustrations ; on découvre chez elle une Afrique chatoyante de couleurs, envahissante par ses odeurs, lumineuse et sonore ! (Aquarelle Catherine Hérens) .


Nous entrons avec elle dans cet univers fascinant de l’Afrique de toujours (qui était le thème central de la Biennale cette année) : des rives du Niger aux profondeurs de la savane nous la suivons sur des pistes d’or et de lumière d’ethnies en ethnies, jusqu’aux sources qui viennent déverser au fond de nous tous les rêves d’une Afrique éternelle et féconde . (Aquarelle et technique mixte, Catherine Herren)


 

C’est grâce au pinceau, au pastel et à la plume que s’exprime Catherine Herrens, qu’elle mixte savamment avec collages et rehauts pour peindre et transmettre cette Afrique multiple et émouvante qui l’a prise au cœur . (Aquarelle et technique mixte, Catherine Herren)


 

Voici à présent Claudia Delahaye et Gaëlle Hersent . Elles rentrent de Guyane où elles ont croqué sur le vif expressions et attitudes, paysages et vie sauvage : un travail intéressant mêlant aquarelle et encre de Chine, sensibilité et réalisme . (Photo Alain MARC avec l’aimable autorisation de Claudia et Gaëlle)


La forêt qui vous saute aux yeux et au cœur, une rencontre forte et intimiste avec l’univers de la Guyane ! (Aquarelle Claudia Delahaye)


Moment de vie auprès de la cabane, saisi par Gaëlle, de quelques touches d’aquarelle et traits de plume : là aussi on sent la moiteur humide des lieux, avec la vie qui grouille tout autour … (Aquarelle Gaëlle Hersent)


Chantal Mangnaniello arrive elle aussi à la Biennale pour la première fois : un regard de peintre derrière celui de la carnettiste, une pratique de tous les instants où s’exprime par le biais des techniques mixtes tout son talent avec ses carnets de Damas, du Liban et de Chine … (Photo Alain MARC avec l’aimable autorisation de Chantal)


La vie en dessous de la vie, peut-être qualifierai-je ainsi le travail de Chantal : une fête permanente, où nous retrouvons une universelle intériorité en découvrant les beautés du monde transcendées par son regard ! (Chantal Mangnaniello, techniques mixtes) .


Voici Éléna et Claudio Monaco, sympathiques italiens venus de la région de Turin nous présenter un magnifique carnet sur le Cambodge . Éléna a étudié à l’Académie artistique de Turin et à celle d’Urbino, se spécialisant en gravure et lithographie, empreintes qui marquent de leur qualité chacune de ses aquarelles, chacun de ses dessins . Quant à Claudio, il s’est lui aussi mis à l’aquarelle, au crayon et à la plume pour terminer ce carnet avec sa sœur : leur valeur technique et d’expression fait honneur au groupe italien, ce qui n’est pas sans déplaire à leurs amis dont Stéphano Faravelli si digne représentant lui aussi de cet admirable pays méditerranéen ! (Photo Alain MARC avec l’aimable autorisation d’Éléna et Claudio)


Quelques pages d’Éléna sur les chemins de l’Orient : émotion d’un travail qui tout en étant parfaitement fidèle aux valeurs du classicisme n’en demeure pas moins porteur d’une profonde sensibilité . Nous sommes là en présence de ce qui nous touchera toujours dans le carnet de voyage, l’empreinte de toutes véritables références des maîtres ! (Carnet de voyage Éléna Monaco)

 

Je termine la présentation de ce superbe travail d’Éléna en vous laissant admirer la qualité de ses portraits à l’aquarelle : plus qu’un voyage, nous faisons avec elle une véritable révision de nos fondamentaux ! (Carnet de voyage du Cambodge, aquarelle Éléna Monaco)


Avec cet autre portait d’enfant, vous comprendrez combien il est important si on veut se référer à l’excellence, d’aller faire un tour à la Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand : Éléna Monaco n’était bien sur pas la seule et unique à toucher à ce type de maîtrise, (j’aurais tellement aimé citer ici tous les autres incontournables talents), mais ce voyage en vaut la peine, croyez-le, c’est tout à l’honneur de la formidable équipe qui fait vivre et prospérer cette belle manifestation … (Carnet de voyage du Cambodge, aquarelle Éléna Monaco)


Pour terminer mes « coups de coeur » dans ce rapide parcours des allées, je voulais aussi saluer mon ami Eban, un artiste de haut niveau dont je vous reparlerai plus tard : il jaillit dans sa peinture le souffle subtil des forces picturales et poétiques d’extrême orient . Né à Banméthuot au Sud Viet-Nam, nous avons la chance de profiter chez nous de sa présence, puisqu’il a choisi la France pour y laisser les plus belles traces de son art . (Photo Alain MARC avec l'aimable autorisation de Eban)


Voir travailler Eban, c’est comprendre ce que peuvent révéler les forces de l’esprit alliées à celles de la nature : le fruit d’un atavisme séculaire nourri par un travail acharné et un talent inné, le résultat d’années de pratique qui ne peuvent s’improviser, une rencontre précieuse des émotions de l’instant et des sentiments les plus intimes d’un cheminement qui justifie à lui seul la joie de voyager à travers les empreintes d’un rêve qu’il ne cesse de matérialiser … (Aquarelle Eban)

 


Je vous laisse pour terminer avec la palette d'Eban : peu de choses et un travail immense caché derrière un incontournable talent suffisent pour refaire naître le monde ! (Photo Alain MARC avec l‘aimable autorisation de Eban)

Avec sa gentillesse EBAN communique à votre intention :


Partager cet article

Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 19:12

Ateliers Alain MARC à la 9ème Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand .

Je fais une parenthèse sur le sentier de l’Aven Noir pour raison d’urgence vis-à-vis de mes ateliers 2008 à la prochaine Biennale des Carnets de Voyages de Clermont-Ferrand : travail à préparer chez vous avant d’y participer si vous y êtes inscrit (te) !

Ils vont être pour celles et ceux qui ont suivis ceux de 2007, leur suite logique et leur approfondissement, ainsi qu’une grande découverte pour les nouveaux venus .

Le nombre de personnes participant effectivement de façon concrète à chacun de mes ateliers est limité aux 15 premiers inscrits par atelier, les personnes suivantes pouvant y assister en « auditeurs libres » en fonction des places disponibles auront intérêt à prendre des notes car elles ne pourront faire directement les exercices proposés mais seulement y assister .

À l’heure actuelle presque tous mes ateliers sont complets, mais les retardataires, dépêchez-vous de vous inscrire auprès des organisateurs :  contact@biennale-carnetdevoyage.com

Coup d’œil sur un atelier : de la théorie à la pratique, développement et explications comme si vous étiez sur le motif … (Photo Katia FERSING)

J’ai déjà consacré plusieurs articles à cette passionnante Biennale, mais cet article s’adresse particulièrement aux personnes participant à mes ateliers dont voici les thèmes, dates, horaires et informations de mise en œuvre :

Samedi 15 novembre :

14h - 15h30 :

1) - « Préparation, confection et mise en oeuvre des supports et fonds pour un carnet au pouvoir évocateur unique destiné à des voyages de courte durée dans le concept du "carnet fleur" » .

16h - 17h30 :

2) - « Assemblage, finalisation et mise en valeur du "carnet fleur" dans une démarche carnettiste créative basée sur « l'objet mémoire » .

Dimanche 16 novembre (ce sont les mêmes ateliers qui recommencent) :

11h - 12h30 :

1) - « Préparation, confection et mise en oeuvre des supports et fonds pour un carnet au pouvoir évocateur unique destiné à des voyages de courte durée dans le concept du "carnet fleur"» .

14h30 - 16h :

2) - « Assemblage, finalisation et mise en valeur du "carnet fleur" dans une démarche carnettiste créative basée sur « l'objet-mémoire »  .

L’une des pages du « carnet fleur » préparée sur papier de journal en pictogrammes mandarin pour mon carnet de voyage au Yunnan personnel selon les méthodes anciennes du « tonking », dans le « rendu » des rouleaux de la tradition chinoise . Cette page peut rester en l’état et être insérée « tel quel » dans le « carnet fleur »  ou bien être utilisée comme fond pour un croquis, une aquarelle ou du texte : nous aborderons ce type de préparation dans le cadre du premier atelier . (Création Alain MARC)

*** Attention : les deux ateliers sont liés, il est utile d’avoir participé au premier atelier pour bien assimiler le second, mais « j’aiderai » au mieux les personnes ne pouvant dans l’ordre participer aux deux .

Enfin et surtout  : pour profiter pleinement de ces véritables sessions de formation en condensé, un certain nombre d’éléments, produits et fournitures sont cette année à préparer à votre domicile (en plus de votre matériel habituel d’aquarelle voir rappel plus bas) et à apporter à l’atelier, selon la liste ci-dessous (afin que les fournitures à apporter ne soient pas trop importantes un simple sac devrait suffire, mais les préparations suivantes seront déjà réalisées avant d’arriver à la Biennale) .


S’il le faut, je n’hésiterai pas à entrer dans le détail pour que vous compreniez mieux le sens de la démarche qui aboutit à la réussite dans les techniques utilisées ! (Photo Katia FERSING)

A - Éléments réalisés chez soi à apporter à la Biennale pour les deux ateliers :

a) - 20 carrés de papier de 16 x 16 cm ainsi constitués :

- 6 carrés de papier blanc à dessin de 160 gr de 16 x 16 cm (par exemple Daler-Rowney ou Canson) sur lesquels vous collerez bien à plat et centré pour chacun d’eux 1 carré plus petit de 13 x 13 cm découpé dans du papier journal (l’idéal serait un journal de langue arabe les motifs que nous y dessinerons étant d’inspiration marocaine : choisissez un morceau agréable à l’œil, - texte ou graphisme -, qui constituera un fond sur lequel nous travaillerons) afin que le blanc du papier le plus grand constitue une marge pour le papier journal .

Collage du carré de journal 13 x 13 cm sur le carré de papier dessin blanc 16 x 16 cm de 160 gr : laisser tremper quelques minutes les papiers dans une cuvette d’eau, puis poser le papier à dessin blanc sur une nappe de plastique bien plane (après l’avoir égoutté en le tenant par un angle au dessus de la cuvette) puis poser à côté la feuille du carré de journal à l’envers (le côté qu’on veut voir une fois collé étant contre la nappe) avec précaution pour le pas le déchirer car plus fragile, et badigeonner les deux carrés de médium acrylique mat très légèrement dilué à l’eau, avec un spalter ou pinceau plat du bâtiment (bien laver les outils à l’eau après travail) . Déposer ensuite avec prudence pour qu’il ne se déchire pas le carré de papier journal au centre du papier dessin blanc, les deux faces badigeonnées l’une contre l’autre, puis bien coller les deux éléments en repassant délicatement par-dessus avec le pinceau plat et large juste humidifié à l’eau, du centre vers l’extérieur, afin d’éliminer pliures et bulles d’air .

Laisser sécher sur la nappe de plastique bien à plat, la feuille ainsi réalisée sera détachée sans problème le lendemain .

- 6 feuilles de papier de papier Kraft de 16 x 16 cm,

- 6 feuilles de papier blanc à dessin identiques à celles du collage précédent,

- 2 feuilles de papier cristal transparent ou fantaisie / décoratif du commerce (selon votre goût personnel)

b) - 2 cartons épais (1,5 ou 2 mm par exemple) carrés de 10 x 10 cm (des chutes de passe-partout ou carton gris ou blanc peuvent très bien convenir),

c) - 2 feuilles de joli papier décoratif de 13 x 13 cm (essayez de trouver des feuilles assorties au thème « oriental » de notre exercice)

d) - 2 rubans ( par exemple en raphia coloré assorti aux feuilles de papier décoratif précédent) de 3 mm de large et 25 cm de long 

e) - 2 ou 3 chutes de papier pour masquer les pliages à coller dans la réalisation du « carnet - fleur » (qualité indifférente, un vieux journal peut convenir)

B - Fournitures à apporter également :

a) - Matériel dessin - aquarelle léger (crayon graphite ou porte-mine 0,7 mm 2 B + gomme blanche + boîte 6 ou 12 demi godets + 1 pinceau pointe conique et pas plate à réservoir d’eau Pentel rempli d’eau ou 1 à 2 pinceaux aquarelle avec petit récipient se fermant hermétiquement pour l’eau)

b) - 1 bâton pastel gras ou à la cire de couleur sombre (bleu outremer à sépia) + idem en aquarellable (par exemple Néocolor II)  

c) - Stylos feutre et plume suivants :

- Stabilo OH Universal permanent noir ou équivalent,

- Stylo plume à encre rechargeable (par exemple à pompe style « ArtPen Convertisseur » de Rotring)

- Stylo Pentel Hybrid Gel Grip DX 1,0 blanc (ou équivalent blanc, un simple correcteur blanc de Reynolds peut convenir mais n’aura jamais la finesse d’un Pentel Hybrid)

d) - Encre Colorex Pébéo sépia

e) - Gesso acrylique Liquitex Basics blanc (en petit pot ou récipient plastique facile à transporter) 

f) - 1 petite brosse à peindre ordinaire pour le bricolage (pinceau plat pour peinture du bâtiment)  

g) - Colle blanche en stick de bonne qualité

h) - Quelques feuilles de papier éponge genre « Sopalin

i) - 2 chiffons coton de 25 x 25 cm 

j) - 1 petite nappe de plastique d’environ 60 x 80 cm (+ 1 vieux journal) pour protéger son plan de travail

k) - blouse légère de protection pour ne pas se tacher avec l’encre ou le gesso (ou porter sur soi des vêtements sans valeur) 

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 17:18

Sœur Emmanuelle, hommage anonyme et universel . 

Parmi tous ces êtres d’exception qui nous montrent un chemin, je voulais rendre ce simple hommage à Soeur Emmanuelle dont le départ pour un espace où le temps n’existe plus, dans l’universalité de toutes vérités confondues, nous prive d’une âme d’une extrême grandeur …

S’effacent avec elle les absolus paysages qu’elle portait dans son cœur en les rendant possibles aux milliers d’enfants qui n’en avaient pas, sinon l’horizon des bidonvilles qu’elle les aidait à franchir en faisant d’eux les femmes et les hommes de demain .

Ce n’était « qu’une goutte d’eau dans l’océan » comme elle aimait à le dire, mais puissions-nous dans notre existence favoriser au moins une fois seulement l’émergence de la moindre molécule composant ce genre de « goutte » d’eau, et le monde se porterait mieux … 

« Paysage informel » . (Quelquefois, dans l’absolu, tous les êtres et tous les éléments peuvent entrer en résonance pour édifier un monde sans heurts où tous les possibles ne sont que les débuts de l’infini : le plus difficile est de trouver au fond de soi toute l’énergie à vouloir cette résonance . - Est-ce cela l’Amour extrême ? Alain MARC 1996 - Aquarelle informelle -)

Ce qu’en pense TOM

Et pour en savoir plus et mieux comprendre, deux hommages au hasard :

Hommage RTL

Hommage de l’Express

Partager cet article

Repost0