en rhetorique ... - Aquarelliste et peintre voyageur
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 16:16

Je suis effaré du temps qui passe avec une impression de ne rien faire, de ne pas avancer !

Je ne sais si vous ressentez la même chose, mais janvier est déjà terminé et j’ai l’impression que je n’ai même pas eu le temps de savourer l’année entière qui vient de passer .

Peut-être le temps s’écoule-t-il différemment pour moi ?

D’habitude les regards en arrière, quand on fixe l’avenir, sont déjà terminés : la page est tournée, il faut écrire sur celle qui vient d’arriver .

Mais c’est avec la même encre de vie, je crois, que sur ce premier jour de février je pose les mots de ce constat : le temps passe trop vite pour moi, … et peut-être pour vous aussi .

Alors peu importe si je suis à contre-courant de vouloir regarder le passé pour construire dessus ce que sera l’avenir …

Je voudrais une fenêtre faite avec cet écran d’ordinateur, qui laisse entrer des bouffées d’enthousiasme et peut-être d’euphorie .

L’euphorie est une denrée rare par les temps qui courent .

Une fenêtre que vous pourriez ouvrir aussi .

Qui vous permette de vous projeter dans ces limites du possible que j’essaie tous les jours de repousser .

Alors le prochain article, (celui que je prépare depuis des mois déjà), j’aimerais qu’il préfigure ce que pourrait devenir ce journal un jour .

Oui, certainement je suis à contre-courant : aujourd’hui tout va très vite, il faut «consommer», passer à autre chose, s’étourdir à la folie .

Je ne publie pas d’article tous les jours .

Je mets même des semaines pour en réaliser certains, ou les finaliser . En fait, il sont le contraire de courts, mais je souhaite qu’on puisse y revenir souvent comme si le seul fait de s’y retrouver vous nourrisse toujours .

Plus qu’un lieu de communication : un véritable territoire d’échange et d’interactivité, un carrefour pour la pensée, mais aussi un lieu d’archives de vie pour que ne meure jamais ce qui a pu exister, qui était beau et qui petit à petit s’efface inéluctablement de votre mémoire …

Cette autre forme de réalité qui se distinguerait au milieu du hourvari d’Internet parce qu’elle pourrait vous servir (même si c’est à travers mes initiatives où je fais vraiment seul et - sans moyens - pratiquement tout ce que je fais) avec des moments de vie accessible à tous, mais simples, vrais, sans artifices, comme des bribes de bonheur arrachées au temps qui passe et nous efface …

C’est un peu ce que j’essaie déjà de réaliser dans ma quête permanente de nouvelles idées (comme par exemple la plus récente, des «équipières - équipiers aquarelle») .

- Alors peut-être arriverons-nous ensemble à endiguer un peu mieux cette rivière du temps qui nous surprend toujours quand nous la voyons passer ?

Dans les flamboiements de la destinée, la rivière du temps s’écoule sans que nous la voyons passer . Lorsque nous en percevons la réalité, elle a déjà emporté loin de nous les plus secrets paysages des moments forts de notre vie … («La rivière du temps», Aquarelle Alain MARC)

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 16:05

La colombe et l’avion …


            Surtout ne lisez pas ce billet si vous trouvez qu’il est trop long, après plusieurs semaines de silence, c’est peut-être trop d’un coup !

           Car voyez-vous, j’en avais préparé un pour vous fin 2008 intitulé « Bonne et Heureuse Année 2009 » .

            Hors je le remplace par celui-ci en ressortant un très vieux motif (je l’avais dessiné dans les années 1970) dont je me demandais bien à l’époque, dans quelle réalité il pouvait bien s’inscrire un jour ….

              J’avais oublié ce motif au fond d’un carton à dessin, et j’y retombe ce matin dessus par hasard, comme s’il me fallait absolument le revoir aujourd’hui .

             Toutes ces années sont passées sans même penser que les rêves ou visions que nous avons nous, (les personnes que d’autres qualifient « d’artistes »), puissent être parfois visionnaires ou prémonitoires, quand on se demande généralement à quoi ils peuvent bien être utiles ou servir, sachant que tous ces rêves ou visions sont en principe complètement incompris des contemporains de leur auteur quand ce n’est pas de l’auteur lui-même !

             Cependant il arrive que celui-ci soit très clairvoyant sur leur implication pratique dans la réalité, et lorsqu’il s’agit d’un génie ce sont même des évidences même s’ils ne les voient pas se concrétiser de son vivant (oh combien Léonard de Vinci aurait aimé voir ses machines volantes voler !), alors que l’artiste « ordinaire » dont je fais partie ne bénéficie que de la condescendance amusée ou narquoise de ses contemporains un sourire au coin des lèvres, qui le qualifient de « doux rêveur », ou de sacré opportuniste lorsque son rêve se projette de son vivant dans la réalité, en mettant sur l’évènement l’étiquette de hasard et de coïncidence, quand ce n'est pas de savant calcul d'intérêt …

              En repensant au billet que je vous avais initialement préparé, considérez cette phrase comme capable de le remplacer car il est bien évident que je vous souhaite une Très Bonne et Heureuse année 2009 avec tout ce que cela comporte de vœux de bonne santé, de joie, d’amour et de paix, que le dessin d’un oiseau fut-ce d’une colombe ne peut bien sur pas résumer !

             J’en profite pour vous remercier des centaines d’e-mails et de lettres que vous m’avez envoyés, un courrier qui me fait vraiment chaud au cœur mais qui est si important que même en y travaillant jour et nuit je n’arrive pas à le mettre à jour, veuillez bien m’en pardonner .

             Alors disais-je, je retrouve cet ancien dessin qui prend soudain à mes yeux tout son sens, car l’actualité me l’écrase au milieu de la figure en me disant : « - tu vois dans cet espace où le temps n’existe pas et d’où tu l’as puisé c’est à ce moment-ci qu’il faut le relier, à toi d’en interpréter la réalité symbolique avant de la partager ! »

            Déjà, il y a la trajectoire d’un petit avion de papier en forme d’oiseau (je crois au moment où je l’avais dessiné que c’était une colombe même si elle n’y ressemble pas trop), un avion dont on se demande s’il est en train de planer ou de piquer .

           Ensuite je me pose la question de savoir ce qu’il est, cet avion de papier : certainement pas l’un de ceux de ces pays qui se disent civilisés et qui prennent pour cible des écoles et des hôpitaux (assez analphabètes et incompétents d’ailleurs pour ne pas savoir lire les trois lettres « ONU »), qui, comme les chars provenant des mêmes arsenaux tuent indifféremment femmes, enfants, vieillards et des centaines d’autres innocents … D’ailleurs je me demande bien (et cela vraiment je ne le comprends pas), comment parmi les commanditaires et les exécutants d’aussi ignobles actes, des femmes (dont me semble-t-il l’une des plus nobles et belles vocations est de donner la vie) peuvent être impliquées, et de surcroît se justifier avec autant d’arrogance que d’absurdité, comme si le monde entier était idiot, aveugle et sourd à une vision des choses bien différente de celle qu’elles veulent bien (à l’instar de leurs équivalents masculins) véhiculer, il y a bien assez de faits et de témoignages neutres, impartiaux et objectifs pour le prouver !

            Tuer des enfants : ce genre de chose abominable m’est insupportable (peut-être à vous aussi) et m’empêche de dormir depuis des semaines, me réveillant après des cauchemars la nuit alors que je ne devrais même pas être concerné, n’ayant aucun lien, aucune parenté avec les peuples visés, que voulez-vous, je n’aime ni l’injustice ni la cruauté, mais ce qui est fait est fait, on ne peut pas les ressusciter . Il faut que cela cesse . Cela il fallait que je le dise et que vous le sachiez si vous avez vous également quelque égard pour la vie (ce qui ne peut que vous honorer), peut-être est-ce ainsi que ressort tout le poids, toute la souffrance d’un enfant perdu, sentiment exacerbé et compréhensible seulement par celle ou celui qui l’a déjà vécu … En tout cas il n’y a pas besoin d’être stratège, énarque ou polytechnicien pour comprendre que les batailles gagnées sur le terrain en se retirant de champs de ruines fumantes et en signant à grand renfort médiatique une paix qui laisse derrière soi des milliers de vies anéanties ou supprimées est une guerre perdue d’avance partout ailleurs que sur le terrain, car elle couvre de honte, de bêtise, d’opprobre et de cruauté celles et ceux qui l’ont réalisée !

                Non, mon avion de papier n’est certainement pas ce genre d’avion-là soyez-en persuadé (e), j'aimerais qu’il ressemble plutôt à celui qui s’est posé comme par miracle à la surface de l’eau en sauvant tous ses passagers, après avoir tracé une trajectoire qui au contraire laisse admiratif, (bien que n’ayant rien à voir avec celle de l’oiseau de mon dessin - ironie du sort il semblerait que ce soient des oiseaux qui l’aient même provoquée, comme quoi les symboles peuvent se superposer -), qui dans ce cas en suscitant le bonheur et l’espoir, prouve combien la nature humaine en utilisant le même genre d’outil est aussi apte à produire le meilleur, dès l’instant où les mains qui le pilotent ont des intentions tournées vers la vie …

                 C'est un fait : la vie sauvée, la vie sauvegardée, la vie protégée peut de ses vastes ailes aller ailleurs porter la vie, espoir, bonheur et libeté, c’est la moindre des choses qu’en ce début 2009 je voulais vous souhaiter en même temps que s'arrêtent tous les conflits, toutes les absurdités pour que tous les hommes soient frères quelles que soient leurs origines, leur religion, leur culture ou leur mode de pensée .

                 Quant à moi qui essaie aussi de voler de bien plus modeste façon je vous laisse sur cet espoir pour aller avec mes amis du parapente vérifier, aérer et replier mon parachute de secours (en espérant n’avoir jamais à m’en servir car ce n’est pas un parachute doré), et mardi dès la première heure je redescends au fond de l’Aven Noir, je suis peut-être comme vous en ce début d’année : j’ai besoin plus que jamais de paix, de beauté, de candeur et de pureté !

                  Quand je vous retrouverai à travers la suite de ce billet ce sera pour appliquer les premières bonnes résolutions de cette année, à commencer par vous présenter un ami artiste trop méconnu, vous verrez bien de qui et de quoi je vous parlerai …

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 10:08

Appel pour Fati :  

- Peut-être vous souvenez-vous du beau poème dont j’ai cité un extrait dans mon article sur notre rapport à l’art à travers l’approche du désert ?

- Peut-être vous souvenez-vous que j’avais aussi évoqué son auteur « Fati » (Fatima) jeune femme douée d’un immense talent littéraire et artistique, férue de culture française, poète, esthète et peintre à ses moments de loisirs ?

Attentive à ce blog qu’elle suivait fidèlement, se manifestant parfois avec retenue dans les commentaires, appréciant les internautes qui laissaient les leurs dans cet espace, j’ai appris à l’admirer derrière sa discrète présence pour toutes les immenses qualités qui émanent de sa personnalité …

Eh bien je viens d’apprendre qu’elle est hospitalisée quelque part du côté de Ouarzazate ou de Marrakech pour une maladie foudroyante qui même sous nos latitudes demande des soins extrêmement énergiques, beaucoup d’antibiotiques, et un facteur chance énorme pour pouvoir en réchapper !

Alors, comme je sais qu’elle avait prié pour moi lors de ma propre hospitalisation et de l'intervention chirurgicale que j‘ai dû subir, qu’elle s’était jointe par pensée à toutes les formes de pensées et de prières qui formaient une chaîne quand j’étais au plus mal et que j’ai éprouvé physiquement l’extraordinaire force que cela m’a apporté, que je peux témoigner de l’efficacité de la puissance des convergences de pensée dans le cadre précis d’une telle épreuve, je voudrais maintenant vous joindre aux pensées positives et fortes que je lui envoie .

Peu importe que vous ne la connaissiez pas : vos prières si vous êtes croyants (quelle que soit votre croyance ou religion), vos pensées positives, fortes et porteuses de pure énergie si vous n’êtes pas croyants lui parviendront en s’ajoutant aux miennes et l’aideront comme elles m’ont aidé, soyez-en certains (es) !

Dans un prochain article je vous reparlerai de l’entraînement dans lequel je viens de m’engager à nouveau pour pouvoir dès la rentrée (j’espère) reprendre ma participation picturale à l’exploration du gouffre de l’Aven Noir (séjours souterrains qui sollicitent énormément l'organisme), et vous prouverai à quel point celles et ceux d’entre-vous qui m’avez aidé par pensée avez été efficaces : je ne pense pas que tous les individu sortant coup sur coup du type d’accident que j’ai eu (avec la fracture cervicale et le trauma crânien qui l’accompagnait) m’obligeant à une immobilisation de plusieurs mois immédiatement suivie de l’opération que je viens de subir pour une toute autre chose encore plus perfide (et qui ne me donnait à moyen terme aucune chance de survie), puissent aussi facilement que je peux y parvenir en ce moment, reprendre des activités sportives soutenues où toutes les potentialités physiques et physiologiques sont sollicitées à leur maximum !

C’est bien la preuve, (vu que je suis loin d’être une force de la nature) que le mental joue un énorme rôle dans le combat contre la maladie, surtout s’il bénéficie d’énergies en « valeur ajoutée » venant de pensées amies connues aussi bien qu'inconnues, et de forces que j’ai pendant quelques jours particulièrement perçues de très concrète façon …

Alors aujourd’hui c’est à Fati qu’il faut penser, de toute notre force, de toute notre foi, et même si vous n’y croyez pas pensez à elle, voyez-là guérie, et qui sait, peut-être qu’un jour, vous aussi vous serez heureux (se) qu’on pense à vous comme cela ?

C’est à Fati que je dédie cette petite chapelle en espérant que les prières dites en ses murs rejoindront toutes celles qui pourraient lui porter chance et l’aider à guérir …

Il s'agit de la jolie chapelle de La Clarté en Bretagne, sur la côte de Granit Rose, au milieu des hortensias . (Aquarelle Alain MARC) .

Partager cet article

Repost0
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 19:51

Si vous m’accordez une petite pause …

Juste une coupure au milieu des articles consacrés au carnet de voyage du Grand Sud marocain qui reprendront dans quelque temps : différents évènements personnels m’amènent à un peu d’irrégularité dans la mise en ligne de mes articles, m’en voulez-vous ?

Mais en contrepartie je vous prépare une rubrique nouvelle qui fera l’objet de mon prochain article, une rubrique qui ne sera alimentée qu’en fonction des circonstances qui me permettront à l’avenir de nourrir ce passionnant sujet .

Je ne vous en dis pas plus pour l’instant, mais je pense que vous serez passionnés (es) par la thématique de cette approche des techniques de l’aquarelle qui permet d’aller encore plus loin que celles du carnet de voyage, mais aussi qui s'attache à travers un concept simple et très  rapide à résumer des choses immenses ...

J’illustre ci-dessous le présent article par un paysage d’hiver, car le sujet qui nous permettra dans cette prochaine parution d’aborder la technique dont je viens de vous parler (mais qui reste inscrite dans les procédés rapides des carnets de voyages et releve toujours de l’aquarelle de terrain) est de saison, ayant un rapport direct comme toute tradition carnavalesque, avec la disparition des frimas, l’allongement des heures d’ensoleillement, et l’un des plus anciens mythes du personnage d’Arlequin .

À bientôt donc pour cette nouvelle aventure !

undefined 

Dans le prochain article nous allons chasser ces frimas avec un incroyable personnage dont je vous ai déjà parlé du bout des lèvres il y a déjà longtemps, mais sans approfondir . Cette fois nous l‘accompagnerons dans l’une des journées de sa très courte vie ...

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 21:41

Mer et voyages dans « Dessins et peintures » …

 

 

Un numéro spécial de « Dessins et Peintures » vient de sortir :

 

 

Voici son sommaire :

 

- Produits utiles

- ABC

- Les premiers pas

- Reportage : les peintres de la marine

- Aquarelle : Shangor, « Voyage en Afrique »

- Portrait d’artiste : Daniel Germain : « La vibration au cœur du mouvement et de la couleur »

- Gouache : le voyage fantastique d’Ulysse

- Crayons de couleurs : l’île de Kithnos

- Alain MARC : tribune libre « Pour que le carnet de voyage ne perde pas de sa substance »

- Loisirs créatifs : comment réaliser un carnet de voyage

- Reportage : voyage en Patagonie avec Mickel Chaussepied

- Techniques mixtes voyage au pays du soleil levant

- Le dessin sur la toile

 

 

(Début de la première page)

 

J’exprime dans cette tribune mes sentiments et mes pensées concernant le carnet de voyage, son éthique, sa déontologie …

Bien sur ces points de vue n’engagent que moi, mais je les ai écrits pour avant tout vous servir à travers l’idée que je me fais du carnet de voyage !

Vous trouverez ce numéro spécial dans tous les kiosques à journaux .

Partager cet article

Repost0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 17:40

Toujours en voyage, mais bientôt de retour …

C’est promis, je reviens bientôt !

Le temps passe à la fois trop vite et pas assez : je sais que vous regardez en ouvrant ce blog de temps en temps, si une newsletter vous signalant un article nouveau ne vous aurait pas échappée . Et je crois bien que c’est le cas une fois de plus !

Mais pendant ce temps je ne vous oublie pas, croyez-le bien, et si je vous dis que je pense bien à vous, considérez-le mieux qu’une carte postale :

car ce sont toutes les images de ma pensée que je voudrais vous faire partager …

 

Alain MARC

 

Aquarelle Alain MARC

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 17:38

En partance pour ailleurs …

Partir, c’est rêver éveillé …

Je suis en partance pour ailleurs .

Je vous reviendrai bientôt avec d’autres articles, la suite du voyage de Ptit-Jo, et des tas de choses à partager avec vous en aquarelle, en musique, en images, et en pensée …

J’espère que vous pourrez alors continuer de me suivre dans mes rêves éveillés …

À bientôt,

Alain MARC

 

Croquis Alain MARC

Partager cet article

Repost0
30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 13:06

De l’universelle beauté …

J’ouvre pour ce week-end du premier mai une parenthèse pseudo - philosophique dans notre voyage au Maroc (Ptit-Jo me pardonnera), afin de vous offrir en guise de brin de muguet porte-bonheur une image tout à fait extraordinaire, merveilleuse, troublante de beauté, et le commentaire qu’elle m’a inspirée et dont je vous fais part, que j’ai laissé sur le site passionnant où je l’ai trouvée :

 À présent réglez votre navigateur web en affichage « plein écran » sur votre ordinateur, cliquez sur l’image ci-dessus qui va occuper la totalité de votre écran, et laissez-vous emporter par l’incroyable lyrisme de cette image : il s’agit de la photographie de la Nébuleuse Carina située à 7500 années lumières (c’est-à-dire qu’on la voit comme elle était il y a 7500 ans!) réalisée récemment par le télescope spatial Hubble, un joyau de technologie …

- Combien, pour celles et ceux d’entre-nous fervents d’abstraction lyrique, n’aimerions-nous pas réaliser une aquarelle ou une peinture sur toile aussi belle, aussi « forte » que cela ?

N'étant pas du tout scientifique mais fasciné par la beauté du monde et curieux candide passionné par les manifestations de la beauté qu'elle soit naturelle ou d'origine humaine, je pense qu'il existe une relation très profonde entre les questionnements scientifiques trouvant des réponses dans des formulations ou des "images" (ici au sens "large" du terme), qui induisent un sentiment de "beauté" (provoquant en cela une émotion réelle, intérieure mais difficilement descriptive où le scientifique peut être effectivement le "révélateur" d'une beauté innée ou préexistante) chez le chercheur, et la quête "d'absolu accomplissement" de l'artiste dans sa "recherche" créative (alors qu'il n'aboutit qu'à du "possible") et qui par ses propres questionnements va produire une "beauté" dont il ne sera en fin de compte par les voies qui lui sont spécifiques qu'un "révélateur" au même titre que le scientifique, ceci dans la mesure où cette beauté en soi est divulguée à autrui, nouvel intervenant qui la perçoit et qu'elle "touche" émotionnellement à son tour : il en est alors le seul "réceptif" commun aux deux révélateurs (le scientifique et l'artiste).

La grande différence entre le révélateur scientifique et le révélateur "créateur" est que dans le second cas la beauté (même si elle est "inconsciemment préétablie" dans l'esprit de l'artiste), reste l'entier produit de sa pensée, prenant en cela valeur de conscience et d'équivalent mental .

Il n'empêche que lorsque le scientifique (autant que l'artiste ou le "grand public") se trouve face à la nébuleuse Carina prise par Hubble, comment ne peut-il pas échapper à des questionnements sur la "préexistence d'une universelle beauté", dont la perception visuelle mènerait inévitablement à celle d'une "universelle énergie-conscience" ?

... Et différentes voies de la philosophie et de la science (sans pour cela aller jusqu'à la rhétorique de Jean Guitton) ne se rejoindraient-elles pas autour de ces questionnements ?

Maintenant si vous voulez aller faire un tour sur le blog scientifique où j’ai trouvé cette merveilleuse photo, il ne vous reste plus qu’à cliquer ici .

Et vous : - qu'en pensez-vous ?

... À très bientôt pour continuer en musique notre balade à Essaouira ?

 

Partager cet article

Repost0