Aquarelliste et peintre voyageur - En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Aquarelliste et peintre voyageur
  • Aquarelliste et peintre voyageur
  • : En peinture, l'art de l'aquarelle est un mode d'expression qui va des carnets de voyages à la création de tableaux : en voici les différentes facettes inspiratrices, techniques et créatives selon Alain MARC ...
  • Contact

Me joindre, les stages, etc. :

Pour m'écrire, cliquez ici

Pour le calendrier des stages 2020 cliquez ici

Plein de nouveautés vous attendent !

(pour les tarifs et disponibilités me les demander directement en cliquant ici)

-  Les stages "aquarelle" dans l'Hexagone sont ouverts aux débutants et aux pratiquants déjà confirmés souhaitant se perfectionner : ils ont pour but d'apporter efficacité et aisance d'expression à l'aquarelliste de terrain. Nombreux sont les aquarellistes issus de mes stages ou passés s'y perfectionner depuis 4 décennies...
- Les stages "carnets de voyages" sont une véritable immersion dans la pratique du carnet de voyage et de l'aquarelle sur le terrain, orientés "autonomie" ils sont ouverts aux stagiaires ayant assez de pratique pour en profiter pleinement . De la Provence au Jura Oriental et jusqu'au Portugal, ce sont quelques destinations où vous pourrez aller en 2020...

- Tous les stages sont différents, n'hésitez pas à m'en demander les informations par courriel (voir plus haut) .

-------------------------------------------------------------------------------------------

Vous aimez ce blog ?

Alors, découvrez le site d'Alain MARC :

width="300"

 

Et abonnez-vous à sa newsletter,

cliquez sur ce bouton :

vous y retrouverez tous les futurs articles publiés ici,

plus complets, plus documentés,

plus riches, dans le respect et

la confidentialité de vos données personnelles !

(Et n’oubliez pas de confirmer dans l'e-mail sui vous sera envoyé pour vérifier votre adresse !)

-----------------------------------------------------

Extraits vidéo d'Aquarelle en Voyage :

 

 

Recherche

Partenaires

Voici où trouver vos meilleurs

produits aquarelle

et carnets de voyages :

aquarelle-bouton-2

N'hésitez pas à les contacter

et à leur commander de ma part,

ce sont de vrais amis qui soutiennent mon travail !

 

Andalousies

«Andalousie, la Route d’Alain MARC», carnet de voyage de Pierre NAVA
Découvrez article après article en cliquant sur les vignettes ci-dessous le carnet spontané de Pierre m’accompagnant en Andalousie, et les «Petites Histoires vidéo» qu’il m’a inspirées :

La-Barca-1b-Pierre-Nava.jpg

Préambule

La Barca 2a Pierre Nava

L'étape de Peniscola

Andalousie b Pierre Nava

Sur la route de l'Andalousie...

Moulin-b Pierre-San Jose 2

Au Cabo de Gata

Bateau Pierre Isleta 3b

La Isleta del Moro

Huebro Pierre vignette

Huebro, la montagne enchantée

Pierre-Nava-Guadix-4-copie-1

Guadix, les maisons troglodytiques

Rio Fardès

Le rio Fardés

31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 10:27

Si vous ne pouvez la visiter voici quelques toiles de cette exposition (rappel du lieu et dates : à partir du 6 jusqu'au 28 septembre 2012 à l'Espace Culture de la mairie de Millau, dans le jardin jouxtant la mairie au 17 av. de la République).

Cette exposition constitue un ensemble qui pourra dès l'an prochain être disponible pour d'autres lieux . Les personnes ou organismes qui seraient intéressés pour la mettre à disposition de leur public peuvent dès à présent prendre contact avec moi en cliquant ici .

D’elle vous savez par l’article précédent quel en est le sujet, mais je vais aujourd’hui vous emmener de l’Aven Noir à l’évocation du groupe des Treilles .
Je fais allusion à cette civilisation chalcolithique des Grands Causses (-3.300 / - 2 200 av JC) dans plusieurs des toiles qui seront exposées à Millau .
En voici donc quelques-unes (et des extraits du carnet auxquelles elles sont « liées »)…
Peut-être vous souvenez-vous de ma rencontre avec les «Revenols» ?
C’est en prospectant autour de l’Aven Noir que cette incroyable aventure m’est arrivée, (j’en explique l’épilogue dans l’article qui suivait celui de ma rencontre avec cette communauté, n’hésitez pas à y revenir)  .
En tout cas la première des toiles l’évoquant ici fait allusion aux parures à éléments de cuivre (généralement martelé à froid) où les hommes complètent l’usage d’un outillage principalement en pierre par des objets en cuivre .
Fibule

« Fragment chalcolithique », poudre de cuivre, acrylique et sable de dolomie sur toile .


Premiers supports décoratifs … Ces objets en cuivre martelé à froid, gravé, incisé, étaient-ils également peints ? … Si oui, avec quoi ?  - Quel était leur rôle ? -
Ils préfigurent déjà dans mon imaginaire la beauté des objets de cuivre émaillé qui firent la richesse des arts décoratifs quelques millénaires plus tard et ont plus de  beauté plastique pour moi que bien des bijoux contemporains .

Revenols-2-Parures des "Revenols", extrait de la page du carnet auxquelles les peintures de cette série peuvent être rattachées (je me suis inspiré des collections archéologiques des musées Fenaille et de Montrozier consacrées aux civilisations chalcolithiques du Rouergue et des grands causses) pour la réaliser.
Revenols urnes«Mémoire campaniforme» Acrylique, pigments et sable dolomitique sur toile.


Rares sont les archéologues, préhistoriens, qui ne se sont pas intéressés au phénomène campaniforme . «Le terme de campaniforme s’applique avant tout à une série d’objets archéologiques et principalement à un gobelet de céramique dont le profil en S, lui conférant une forme de cloche à l’envers, lui a donné son nom… C’est encore par association récurrente que d’autres objets - non céramiques - ont pu être qualifiés de campaniformes… Un autre élément de définition du Campaniforme a longtemps été donné par les contextes de découvertes de ces objets, car pendant plusieurs décennies alors que l’archéologie du Néolithique s’intéressait particulièrement au domaine funéraire, c’est bien dans des sépultures que ce mobilier spécifique a été mis au jour…» (voir contexte archéologique ici)
C’est la question de la rencontre du campaniforme lors de son expansion avec les modes culturels du groupe des Treilles que j’ai voulu évoquer dans cette toile .
RevenolsLes "Revenols" du groupe des Treilles tels que je les ai «visualisés» dans mon rêve de juillet 2010... (Extrait du carnet d’exploration)
De l'âge du bronze«De l’âge du bronze» Acrylique, pigments et poudres bronze et de marbre sur toile.


Apogée et fin de l’âge du bronze (de -2200 à - 800), fin de la civilisation des Treilles et du campaniforme, premier âge du fer …

Transition, transformation et évolution des sociétés c’est déjà le basculement de la préhistoire à l‘histoire : «…de profondes évolutions touchent tous les aspects de la société : innovations technologiques, refonte des réseaux commerciaux et intensification des échanges, apports démographiques, accroissement de la hiérarchisation sociale, basculement, à partir du VIe siècle dans l'orbite culturelle et économique du monde méditerranéen, émergence de la ville et d'une économie monétaire, mise en place de pouvoirs politiques centralisés…»
Cette toile évoque cette évolution charnière, ces basculements irréversibles perçus dans la symbolique du feu transformant le métal et fusionnant les alliages par l’alchimie rougeoyante des creusets et des forges …

Partager cet article

Repost0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:11

Pas bête d’avoir pensé à des pétroglyphes, cette gravure puise ses sources dans des temps immémoriaux et confus avant même que se dessine l’aube de nos civilisations, elle m’a été inspirée par les traces sédimentaires laissées sur la paroi de l’Aven Noir (souvenez-vous) par les crues successives de la rivière primitive qui l’a creusé, et que les diverses actions du temps ont transformées en merveilleux graphismes dans la nuit du paléokarst  …

Présences pariétalesElle est aussi symbole «de chemins, de sentiers, de venelles qui se croisent, s'entrelacent, s'enchevêtrent comme toiles d'araignées, se recoupent, se poursuivant, se séparant pour finalement continuer et aller on ne sait où, peut-être à la rencontre de ces êtres fantastiques, animaux, oiseaux, êtres humains» (comme me dit Lydie) que nous n’avons pas connus, dont nous n’avons même pas conscience ...
En tout cas cette gravure fait partie d’un ensemble de peintures que pourront très bientôt découvrir les Millavois, et dont vous avez ici la primeur .
Je vais les mettre en parallèle avec des extraits du carnet d’exploration (non encore édité car en cours de finition) que j’ai en partie réalisé au fond de ce gouffre de l’Aven Noir en compagnie de mon camarade spéléologue Roland Pélissier .
Si vous êtes ou passez par Millau c’est donc avec plaisir qu'avec Monsieur le Maire et son adjointe déléguée à la culture je vous invite au vernissage de cette exposition :
Invitation exposition Millau 1Mais avant, son titre : elle aurait donc pu s’appeler «Futur antérieur» car il ne s’agit que de la première phase d’un projet plus ambitieux (une action future, avant une autre action future) ou même «Futur d’un passé simple» tant la conjugaison de mes descentes au fond de cette extraordinaire cavité m’amena à revenir sur ma démarche picturale, mais je lui donnais finalement le nom de «Démarches créatives autour d’un carnet d’exploration» car cela résume mieux mon propos et celui qui m’amène à vous en faire part .
Vous savez que je relate depuis plusieurs années (7 ans déjà !) dans un «carnet d’exploration» la reconnaissance des nouveaux réseaux «Macary - Pélissier» de l’Aven Noir, cet important gouffre du causse du même nom visité pour la première fois par Louis Balsan dont les plus récentes extensions sont le fruit des découvertes du spéléologue Roland PÉLISSIER ?
J’ai donc régulièrement accompagné R. Pélissier et ses camarades (un carnet de ce type ne se fait pas en quelques jours) en notant lors de chaque descente les avancées et travaux effectués sur le terrain par mes compagnons, prenant croquis et aquarelles de la cavité autant que temps forts des explorations, complétant mon carnet de terrain par de nombreuses photos et vidéos réalisées in situ.
S’en est suivi une réflexion débouchant sur des peintures sur toile et gravures monotypes inspirées par les profondeurs du karst et la vie préhistorique des régions caussenardes, qui viennent s’ajouter à un travail antérieur évoquant déjà cette thématique (souvenez vous de la petite jument magdalénienne, des chevaux oranges dans la prairie bleue, et d’autres «visions artistiques» plus anciennes …)  .
L’exposition «Démarche créative autour d’un carnet d’exploration» n'est donc pas la présentation du carnet de l'Aven Noir en tant que tel mais de quelques-uns des principaux extraits de ce carnet associés à un choix de peintures et de gravures qui ont rapport à la géologie, à la préhistoire, et par-là même à l'évocation des régions karstiques autant qu'à la "mémoire" dont elles sont le réceptacle .
Les sentinelles 2Cette toile (acrylique, pigments et sable de dolomie sur toile 20 F) fait partie de l’exposition et se nomme « Sentinelles » .
- Y avait-il des sentinelles autour de l’Aven Noir au cours de son histoire récente ? … Certainement y en avait-il au moment des «caps barrés», (ces enceintes protohistoriques érigées sur les promontoires des causses environnants dès le fin du néolithique), sans aucun doute au temps des Camisards lorsque les protestants des Cévennes et d'une partie de la plaine du Bas-Languedoc entrèrent en lutte armée contre le pouvoir royal de 1702 à 1705, et qu’ils y descendaient avec une hardiesse inimaginable pour y fabriquer secrètement du salpêtre destiné à de la poudre à canon !
L'exposition reprend aussi des travaux dont certains sont bien plus anciens que le début du carnet, mais celui-ci permet de les revoir avec une approche et une signification particulières.
En faisant allusion au gouffre, à la découverte de ses dernières extensions (et indirectement aux richesses cachées du causse et de la vallée auxquels il est associé) à travers les réalisations graphiques et picturales qui sont présentées dans l'exposition (aussi bien formelles - figuratives, qu'informelles), c'est un autre aspect du monde souterrain et de ses influences culturelles anciennes que j’ai ainsi voulu aborder, nous découvrirons dans le prochain article d’autres travaux exposés et leur raison d'être …
SalpêtriersVestiges d’un four à salpêtre dans la Fosse au Ours de l'Aven Noir et croquis explicatifs (page 184 du carnet) : la peinture «Les sentinelles» est à mettre en relation avec cette page (entre autres) et ma correspondance à ce sujet avec le spéléologue auteur et historien spécialiste des Grands Causses Daniel ANDRÉ que j'ai aussi eu le plaisir de côtoyer dans ce gouffre …

Cette exposition constitue un ensemble qui pourra dès l'an prochain être disponible pour d'autres lieux . Les personnes ou organismes qui seraient intéressés pour la mettre à disposition de leur public peuvent dès à présent prendre contact avec moi en cliquant ici .

Partager cet article

Repost0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 18:04

Présences pariétales

Regardez bien cette gravure : elle a rapport avec ce que je vous prépare pour très bientôt !

Si vous êtes du côté de Millau au début de ce mois de septembre, regardez mieux encore ... Si vous êtes ailleurs, si mon travail vous intéresse, cela pourrait aussi vous intéresser !

Alors à très bientôt pour la suite ?

Partager cet article

Repost0
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 21:54

C’est celle de la saison des stages carnets de voyages et aquarelle Alain MARC 2011 - 2012 qui vient de se terminer avec plus de succès que jamais, des dizaines de milliers de kilomètres parcourus d’Europe en Asie et Afrique du Nord, et surtout de formidables résultats pour les stagiaires dont beaucoup ont été au bout de leurs rêves, de l’initiation du «niveau 1» jusqu’à la pratique sur le motif parfois loin, très loin de chez nous pour le «niveau 3» …
Avant de «tourner» cette page de souvenirs innombrables et des intenses émotions qui leur sont liées, avant de passer à tout autre chose dès le prochain article, je voudrais vous remercier très sincèrement vous toutes et tous qui m’avez accordé votre confiance, qui m’avez suivi, compris et avez adhéré tant à ma démarche formative qu’aux formules de voyage ou de séjour que nous avons utilisées .
Vous le savez : les joies qu’elles vous ont réservées même si elles étaient parfois un peu plus onéreuses qu’avec d’autres intervenants ou voyagistes étaient à la hauteur du chemin accompli et des symboles qu’il représentait, elles valaient bien la peine d’être partagées !
Pour vous qui me lisez, (que vous soyez ou non venu (e) avec nous), voici en guise de souvenirs un choix de photos marquant chacune le temps fort de l’un des stages de la saison passée (ce choix a été difficile parmi le grand nombre de photos ramenées non par leur intérêt mais par le nombre des temps forts partagés !) .
Elles vous projetteront dans un moment magique du stage, souvent exceptionnel, autant que dans d’autres voyages à venir où je chercherai toujours à vous apporter cette rareté, cette exclusivité d’instants de peinture que peu de peintres peuvent vivre ensemble :
Tibet 4Embarquement avec des moines au Tibet en tout début de la saison des stages 2011 - 2012 sur la barge qui traversa le Brahmapoutre (nommé ici le Yarlung Tsangpo) pour nous permettre d’aller peindre au monastère de Samye à 3600 m d’altitude, (l’un des points les plus bas de notre stage sur le premier grand ensemble monastique tibétain) .
Dans la présentation de «LA TRAVERSÉE DU TSANGPO» d’André VELTER, les Éditions Gallimard précisent : «La poésie trouve ici une unité de lieu : l’altitude. Celle du Tibet et de l’Himalaya. celle de ce Toit du Monde qui ne recouvre rien mais donne sur le ciel dans une autre lumière. Le Haut-Pays est le troisième pôle de la terre : là où les boussoles s’essoufflent et perdent leurs repères, là où s’ébauche un réel aimanté.
Ce qui s’éprouve alors, c’est l’expérience du lointain et du proche, de l’infini, de l’infime, de la plénitude et du manque. Il y a tout ensemble le jeu des muscles, l’ivresse des visions, le silence, la solitude, la montée des mots ou des chants. Il y a aussi comme une traque fervente qui s’exalte, s’irrite, s’émerveille de son propre mouvement.
Il va sans dire que ce parcours n’est pas celui d’un dévot. La rencontre avec le bouddhisme tibétain intervient d’abord et tout naturellement dans le sens de la marche : c’est une approche physique, pas un acte de piété, même si la traversée du Tsangpo mène à Samyé, le monastère des origines.»
Yunnan 1Nous voici au Yunnan, en Chine, (juste après le séjour du Tibet), en train de peindre les incroyables hautes terres du Lexiaguo (ce qui veut dire «le lieu de toutes les couleurs») aux couleurs encore plus chatoyantes avant la nuit tellement les teintes de la terre, les cultures fleuries toute l‘année, font des damiers multicolores immensément variés…
Des journées de complet dépaysement et de peinture «différente» dans une région où le tourisme n’est pas encore arrivé !
Myanmar 3En Birmanie pour le stage suivant, moments magiques quasi permanents comme lors de cette séance d’aquarelle en haut de la pagode Pyat That Gyi à Pagan toujours au soleil couchant . À perte de vue jusqu’à l’horizon sur 360 ° : des temples magnifiques émaillant le paysage comme autant de pépites d’or …
Dans «La Birmanie : l'âge d'or de Pagan», Guy Lubeigt dit :
«Pagan, rivale d'Angkor pour la domination de l'Indochine médiévale, est une cité de légende révélée au monde par Marco Polo. Pendant trois siècles, ses rois bâtisseurs ont couvert sa plaine, tour à tour verdoyante et rougeâtre, de trois mille monuments qui témoignent de leur foi bouddhique. Oubliée par l'histoire, elle dévoile à ses rares visiteurs l'un des visages les plus brillants de l'insolite Birmanie.»
La Fresse hiverDu stage «Ambiances et paysages de neige en Jura Oriental» qui marqua la fin de l’hiver dernier à la frontière franco-Suisse, je retiens cette photo encore prise au soleil couchant dans la combe de la Fresse tandis que je m’accordais quelques instants de ski de fond une fois la journée de stage terminée et que le groupe se réchauffait autour d’un bon chocolat chaud préparé par Christiane COLIN … Cette photo résume pour moi à elle seule la magie de cet endroit en hiver et du potentiel énorme offert par ce stage vraiment différent des autres (je le reconduis en 2013).
Sidi-Bel-Abès 3Quelques jours se sont écoulés et nous voici à Marrakech dans une ambiance (et une température) totalement différente (s) !
Encore des endroits rares à découvrir et partager comme ici dans cette enfilade très peu connue des touristes, passage d’accès à l’un des hauts lieux de la spiritualité de la Ville Rouge (et tellement d’autres dans l’Atlas ou à Essaouira où nos excursions nous menèrent) .
Andalousie 1-copie-1Ici, quelques jours plus tard, au son des fifres, des tambourins et des guitares flamencas, nous accompagnons la «romeria» de l’un des plus beaux villages blancs qui soient en Andalousie . Là aussi un grand privilège et un immense bonheur que d’être accueillis par cette population sympathique et chaleureuse, enthousiasmée par nos aquarelles et croquis, qui nous fait partager sa fête de printemps la plus importante de l’année à l’occasion de la procession ancestrale vouée à son saint patron qui nous mènera pinceaux à la main à des kilomètres de son point de départ : un souvenir et des aquarelles inoubliables entre Séville et Ronda …
Les BauxEncore du soleil, du ciel bleu, des rochers blancs et ce parfum délicieux des genêts de Provence qui ne nous quittera pas pendant tout le stage des «Lumières de Provence» comme ici au pied du rocher des Baux dans les Alpilles . C’est d’ailleurs entre autres à l’emplacement exceptionnel du lieu d’accueil de ce stage (proche des Alpilles, de la montagne Sainte-Victoire si chère à Cézanne et du Luberon avec ses sites de grande beauté) qu’est due sa pérennité, en faisant une «valeur sûre» toujours aussi attrayante dans le choix de mes stages .
Rencontres St Rome 2012Là, ce n’était pas un stage mais la 1ère rencontre libre entre carnettistes passionnés m’ayant accompagnés dans les stages «carnets de voyages» lointains que j’avais organisée dans les Gorges du Tarn au mois de juin dernier afin qu’ils se connaissent mieux et partagent ensemble de nouveaux moments de peinture autour de leurs réalisations passées .
Nous ne sommes pas prêts d’oublier ces magnifiques journées, ce sens de l’amitié et le formidable moment qu’ils m’ont offert à ma grande surprise le dernier jour : encore mille mercis à toi Christine pour les paroles et la musique, merci à chacune chacun de vous, c’était pour moi le plus formidable moment de cette saison !
Gorges du Tarn 2Le stage des Gorges du Tarn et Grands Causses suivait une semaine plus tard avec des participants tout aussi passionnés et c’est en pensant à eux et en les saluant bien amicalement que je mets en ligne cette photo de l’une des cascades déversant dans l’eau du Tarn la résurgence de deux des sources surgissant de ce cadre grandiose .
Port TitiTout de suite après les semaines des Gorges du Tarn nous étions avec le stage d’initiation aux techniques du carnet de voyage dans le cadre incomparable des lacs et forêts du Jura Oriental : le petit village de pêcheurs de Port-Titi en bordure du lac de Saint-Point avec ses adorables maisons nordiques nous a par exemple projetté dans des régions bien plus boréales !
C’est tout le charme de ce nouveau stage (qui sera reconduit l’an prochain) de profiter à la fois d’un magnifique atelier de 100 m2, d’une cuisine et d’une qualité de séjour incomparables et de paysages somptueux vraiment dépaysants pour qui veut se lancer dans les carnets de voyages .
La Fresse étéC’est avec les sessions aquarelle «classiques» consacrées aux carnets de voyages que vient de se terminer ma saison 2011 - 2012 des stages carnets de voyages et aquarelle sur les crêtes du Saugeais, cette petite république peu connue coincée entre France et Suisse .
Avec regret nous avons donc quitté la jolie maison francomtoise de Christiane COLIN, sa délicieuse cuisine, les pâturages et forêts de sapins pour partir vers d’autres aventures en tournant cette page à laquelle vous avez un peu (ou beaucoup) participé, (ne serait-ce qu’en lisant ces articles lorsque l’occasion m’était donnée de vous faire un petit signe depuis les stages que j’animais)…
Alors félicitations à celles et ceux qui débutent en sachant un peu mieux aujourd’hui ce qu’est l’aquarelle appliquée aux carnets de voyages, ou qui osent maintenant peindre en toute autonomie quelles que soient les condition où ils se trouvent, éprouvant l’immense plaisir de savoir saisir et partager le monde qui les entoure, à celles et ceux qui ont eu la chance de poursuivre leur expérience avec la reconnaissance de leur travail lors d’une première (ou d’une nième) exposition ou participation à un Salon !
Mille excuses à vous qui me lisez et n’avez pas eu de place cette année dans mes stages par ce qu’ils étaient déjà complets ou que la place du désistement était déjà prise quand vous m’avez contacté, j’espère qu’en fonction de votre niveau et de l’expérience que vous avez je pourrai vous accueillir une prochaine fois .
À présent (et ceci dès le prochain article) c’est un autre volet de mon travail que je vais vous révéler, vous verrez que pendant tous ces mois en dehors des stages et des repérages je ne suis pas resté les bras croisés .
Je vais même vous inviter à un très prochain évènement, surveillez bien les prochains articles que je vais publier !

Partager cet article

Repost0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 21:13

L'Allemagne est l'une des destinations les plus prisées d'Europe.

Sa capitale Berlin attire un nombre impressionnant de touristes chaque année, particulièrement les jeunes adeptes de vie nocturne.

Également riche en culture, Berlin se caractérise par ses musées, ses espaces verts ainsi que son architecture singulière.  

Située à l'extrémité nord-est de l'Allemagne, Berlin compte de nombreux musées d'histoire, d'ethnologie et de beaux-arts.

L'île aux musées, un site à privilégier pendant un séjour dans la capitale allemande, regroupe cinq musées construits au XIXe siècle.

Les différents monuments témoignant de l'histoire comme le Berliner Dom, une cathédrale historique, séduiront le plus grand nombre.
L'architecture berlinoise compte parmi ses plus grandes particularités.

En effet, la structure de la ville se définit par le contraste entre les monuments illustres et les bâtiments modernes.

Les galeries souterraines dont les bunkers et les canalisations traversant la ville sont également des vestiges de l'histoire allemande.

 

Toutefois, vous découvrirez en plein cœur de cette ville historique, des édifices modernes comme les hôtels design à Berlin .

Au cœur des quartiers branchés de Berlin comme Kreuzberg et Friedrichshain, vous trouverez l'hôtel quatre étoiles nhow berlin.

Dans un cadre ultramoderne et très coloré, Nhow Berlin est le premier hôtel européen dans le domaine musical .

En plus de ses 304 chambres équipées, son centre de divertissement contemporain, l'hôtel est également équipé de deux studios d'enregistrement.

C'est dans un cadre unique et chaleureux que vous y passerez votre séjour.
 

 

En d'autres termes, Berlin est une ville à double facette avec son côté historique et son côté moderne.

D'une richesse culturelle énorme, elle se découvre aussi bien en bateau qu'avec le bus 100 la traversant d'ouest en est.

Ne manquez pas de découvrir la vie nocturne de Berlin qui attire les fêtards du monde entier.

Pendant votre séjour dans la capitale allemande, vous goûterez également à la gastronomie locale comme le traditionnel brunch berlinois.

Cathédrale-Berlin

Bientôt de retour, je ne vous oublie pas ! …En attendant pour vous et la rubrique "Un voyage, une aquarelle", ce rapide croquis de la cathédrale de Berlin et son célèbre dôme (la « Berliner Dom ») au bord du Lustgarten dans la lumière du matin . Elle se situe sur l'Ile des Musées, dans le quartier de Mitte. Construite entre 1895 et 1905, elle a été consacrée le 27 février de cette dernière année, et reste incontestablement l‘un des lieux les plus appréciés de la ville.

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 07:50

Un grand merci pour vos nombreux e-mails et appels téléphoniques, mais la place disponible a été prise dans le quart d’heure qui suivait mon annonce dans ce blog !
Je tenais donc à remercier toutes celles et tous ceux qui ce sont manifestés (es) pour prendre cette place (je devrais dire « ces » places car un second désistement a eu lieu concernant la semaine du 29 juillet au 4 août mais place remplacée immédiatement aussi) .

Je voulais vous dire : si un beau stage vous tente toujours ici en Jura Oriental tout espoir n’est pas perdu car une fois mes sessions terminées dans cette belle région c'est mon ami Bastian KECKEIS, aquarelliste talentueux, bon pédagogue et accompagnateur en moyenne montagne qui organise à partir de la jolie maison de Christiane COLIN (où je suis encore pour quelques jours) un très beau stage intitulé « Carnet d’aquarelles en Saugeais » du 6 au 10 août .

Ce stage sera d'autant plus intéressant que c'est au cours de très belles randonnées faciles et courtes (quelques kilomètres seulement) que vous découvrirez en pratiquant l'aquarelle l'étonnante et superbe petite "république" du Saugeais .
Le fichier PDF avec tous les renseignements sur son stage est téléchargeable en cliquant ICI .
Vous pouvez le contacter de ma part en cliquant ICI (et son site est ICI) ou en appelant Christiane COLIN (son numéro de téléphone trouvable sur son site est ICI)
Bastian 1L’une des belles aquarelles de Bastian KECKEIS illustrant les crêtes du Saugeais .
Bastian 2Bastian KECKEIS saura vous guider sur les plus beaux sentiers du Saugeais en Haut-Doubs …

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 20:21

Si vous passez (ou vivez) du côté de Toulouse ne ratez surtout pas l’exposition d’Anne-Marie MARY qui réalise des peintures originales absolument superbes !

Souhaitons-lui toute la réussite et le succès qu’elle mérite !

Expo AM Mary

Expo AM 1

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 17:29
- Qui veut profiter d’une semaine d’aquarelle / carnet de voyage en Jura Oriental ?

Donnez du punch à vos croquis et aquarelles pour vos carnets de voyages sur les crêtes verdoyantes du Haut-Doubs !

- Et si, pour cela, le désir de venir nous rejoindre dans ce stage devait faire votre bonheur ?
Si vous voulez partir très vite pour une semaine hors du commun, c’est une opportunité à saisir au vol car ce genre de session est généralement attendue très longtemps à l'avance !
Votre stage se déroulera à  partir de la  Maison  d’Hôtes  de La  Fresse, sur  les  hauteurs  bleutées, près des lacs et des pâturages  du  Haut-Doubs . 
À  un  moment où  les  foules estivales  se bousculent  et  suffoquent  sur les autoroutes ou sur les plages,  vous  apprécierez ce cadre douillet et intime, pour une session de grande valeur où vous aborderez le paysage et les principaux thèmes de  prédilection  de  l’aquarelle en profitant pour les exercices et cours théoriques d’un superbe atelier.      
Initiation et perfectionnement en premier niveau des techniques de l'aquarelle appliquées aux carnets de voyages vous  permettront  de  comprendre et maîtriser tous ces problèmes techniques et créatifs qui compliquent  la vie de l’aquarelliste : transparence et lumière , maîtrise  des effets de l’eau, secret de la préparations des couleurs (particulièrement le vert), éclat et harmonie de la composition, adaptation synthétique de n’importe quel motif à un rendu expressif, capture des perceptions, restitution des émotions, etc.

Mais surtout, dans ce stage particulier, on découvre l'application de l'aquarelle au travail rapide nécessité par le carnet de voyage, avec plus d'exercices de croquis de personnages, d'animaux, de pochades que les autres stages d'aquarelle, on aborde l'adaptation des choix picturaux et des thèmes choisis en fonction du type de carnet, on voit aussi quelques carnets intéressants comme le "carnet - fleur", avec l'apport de personnages ou sujets vivants pour donner plus de vie au carnet !

Ce stage complète donc parfaitement, les autres stages aquarelle (moins orientés "travail rapide du carnettiste"), se déroulant en Jura Oriental l’été.
      À l’étude  des clés offrant la réussite en aquarelle, viendront se rajouter tours de mains et secrets personnels, avec l’appui d’un matériel pédagogique moderne et performant, un environnement calme et enchanteur . 
      La proximité de sites tous aussi beaux et pittoresques les un que les autres vous permettra aussi d’envisager grâce à la complicité d’une météo toujours clémente en cette période de l’année, de passionnantes applications sur le motif ...
     Quant à la qualité d’accueil que vous réserve la maison d’hôtes de La Fresse, elle vous garantie un séjour exceptionnel, dans une délicieuse demeure  franc-comtoise .  Avec les  succulentes  recettes de votre hôtesse Christiane et les séances de peinture qui s’enchaîneront vous  y  connaîtrez  des  moments  intenses  et  une  session  de  grande  valeur.
Vous voulez en savoir plus ?
    Regardez le document que j’ai déjà consacré à cette série de stages en cliquant ici, et si vous voulez nous rejoindre envoyez-moi vite un e-mail en cliquant ici ou ici je vous enverrai aussitôt les modalités pratiques du stage et nous nous appellerons dans la foulée pour préparer votre venue .
- Alors à peut-être très bientôt en Jura Oriental ?

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 23:38

Si vous passez par la Suisse, du côté de Champfromier, ne ratez pas l'exposition d'Antoine PERRELET peintre et photographe qui porte sur les théières et le thé un regard à la fois tendre, aiguisé et passionné, et ...transmettez-lui mes amitiés !

Invitation Vernissage A.P. 2

 

Invitation Vernissage A.P. 1

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 09:42

J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui un livre passionnant, un roman historique qui mérite toute votre attention : «Les Amours Catalanes» de Daniel CRANSAC
Daniel vit en Midi-Pyrénées, médecin, montagnard et alpiniste il pratique la musique en amateur (violoncelle).
C’est un ami de longue date à qui je dois beaucoup de mon expérience montagnarde . C’est pour cela que je suis d’autant plus heureux aujourd’hui de l’inviter dans ce blog et comme il le fait déjà sur sa page d’auteur du KINDLE, de lui laisser vous présenter ses «Amours Catalanes»  :

- Daniel, pourquoi avoir écrit un livre sur la guerre d'Espagne ?

― « Pour ne rien oublier. Pour la Mémoire.
Demandez-vous ce qu'évoque la guerre d'Espagne pour vous: Franco bien sûr mais aussi les camps de réfugiés, les Brigades Internationales, Guernica (grâce à Picasso) et puis???
L'Histoire Officielle vous a t'elle parlé de la révolution anarchiste avec les collectivisations d’usines, des productions agricoles, des transports sans oublier les coiffeurs et les garçons de café de Barcelone ?

Les anarchistes ont été au pouvoir pendant 10 mois (fait unique dans le monde) avant d'être croqués par Staline.
Vous avez entendu parler de la légion Condor et de ses avions allemands (toujours à cause de Guernica) mais savez-vous que Mussolini a envoyé 80000 soldats à Franco, savez-vous que l'Angleterre et la France se sont couchées pour ne pas froisser Hitler ?

J'ai utilisé beaucoup de témoignages de réfugiés ou de leurs familles pour écrire ce livre. Qu'ils en soient remerciés, ce livre est le leur.

A l'un d'eux je demandais:

- Et vous, de quel parti étiez-vous ? Communiste ? Anarchiste ? POUM ? Socialiste ?

Il me répondit :

- Rien de tout cela, moi j'étais républicain et antifasciste, c'est tout.

Ça tombe bien, moi aussi ! »

- Petit résumé du livre:

L'action se passe en partie pendant la guerre d'Espagne mais aussi de nos jours entre Toulouse et Barcelone.
La musique va remplacer les coups de fusil.
En 1ere partie nous faisons connaissance avec Victor un jeune parisien membre des Brigades Internationales.
La 2eme partie se déroule de nos jours, le jeune Paul élève au conservatoire de musique de Toulouse interroge sa grand-mère sur son passé. Ce sera peut être l'occasion de rechercher ce grand-père disparu.

Si vous voulez, vous pouvez lire des extraits des "Les amours catalanes" sur le blog : http://lesamourscatalanes.over-blog.com/

Et pour lui commander son livre :
Version numérique :
http://www.amazon.fr/Les-Amours-Catalanes-ebook/dp/B0086PGC9Y/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1339492472&sr=1-2
Version imprimée (papier) :
http://www.thebookedition.com/les-amours-catalanes-daniel-cransac-p-81150.html
AguacilPetit clin d’œil à Daniel avec cet «Alguacil emplumé, avec sa collerette blanche», (sans visage et avec un seul bras dans ma peinture), communément fonctionnaire espagnol exécuteur aux ordres de l’autorité administrative, cavalier ouvrant le «paseo» dans la cérémonie d’ouverture de la corrida …

Partager cet article

Repost0